ActivityPub arrive

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
ActivityPub
Les réseaux sociaux ouverts et fédérés existent maintenant depuis longtemps. Et ils sont nombreux.
- Mastodon est le dernier arrivé et il a un grand succés
- Diaspora est aussi trés populaire
- Gnusocial est un des plus ancien
- Friendica Le couteau suisse des réseaux sociaux
- Hubzilla : L'identité nomade

On ne va pas les citer tous mais le problème qui existe c'est que ces réseaux communiquent mal entre eux. Un utilisateur de Diaspora ne pourra pas parler avec un utilisateur de mastodon par exemple. En effet ils utilisent des protocoles différents.

Heureusement le W3C travaillait depuis longtemps à un protocole standard. Il deviendrait le remplaçant de Ostatus.  C'est ActivityPub .

Voici un shéma qui montre quel réseau utilisent quel protocole. C'est Mike le créateur de Hubzilla qui l'a fait.
ActivityPubOn y voit clairement qui utilisent ActivityPub et qui va le faire. A ce jour (fin août 2017) deux réseaux ont implémentés ActivityPub : Mastondon et Hubzilla.

On y apprend que Gnusocial l'a en projet, ainsi que Friendica. Et on y voit aussi que nextcloud va aussi l'implémenté. Nextcloud va ainsi pouvoir communiquer avec le reste du monde et devient un outil social.

Tout ceci est nouveau donc encore imparfait mais ce qui est encourageant c'est la direction que cela prend. Il va donc avoir un protocole W3C et plusieurs protocoles que chaque réseaux utilisent et qu'il ont développé et amélioré pour eux même.

Aujourd'hui deux protocoles sont maitres : Ostatus avec Mastodon et Gnusocial et le protocole de Diaspora qui est partagé par Diaspora, Friendica et Hubzilla pour faire simple.

Demain ActivityPub sera le Standard commun. Et cela fonctionne déjà aujourd'hui pour Mastodon et Hubzilla. Le choix du réseaux sera ainsi un choix de goût et de confort.

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur ActivityPub voici quelques pistes
Un page au format texte en anglais : ActivityPub tutorial
Page officiel ActivityPub du W3C

Nextcloud ou Hubzilla

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
nextcloud ou hubzilla

Cela fait longtemps que j'utilise Hubzilla . Je pensais même l'utiliser pour une plateforme d'échange en entreprise. Sur le papier c'est l'outil idéal. Il permet de faire un réseau social, un cloud, d'avoir un calendrier etc... Bref ce pourrait être l'outil de choix.

Mais je suis devenu hésitant pour plusieurs raisons.
- Hubzilla est compliqué. Si on accepte que l'administrateur doit configurer l'application, Hubzilla demande souvent à l'utilisateur d'activer des plugins. Si il n'est trés doué, il n'arrivera pas. L'administrateur ne pourra pas le faire pour lui.
- Hubzilla est toujours peu populaire. La communauté de Hubzilla est toujours trés limité à une poignée de développeurs anglophone. Les utilisateurs francophones ne devraient pas dépasser le nombre des doigt d'une main.
- Je n'ai jamais vraiment réussi à utiliser le cloud de Hubzilla. Ma référence c'était dropbox ou même owncloud. On installe un programme sur l'ordinateur, on le configurer et on a un répertoire qu'on peut synchroniser. En théorie cela fonctionne mais je n'ai pas réussi. Je ne peux donc pas imaginer qu'un simple utilisateur réussisse.  Le partage d'un dossier n'est pas du tout ergonomique et .. en fait je n'ai pas réussi à le faire aussi bien qu'avec dropbox par exemple. Si hubzilla a les fonctionnalités de partage de fichier, son utilisation demande à être améliorer et simplifier.
- L'identité nomade n'est pas vraiment utile en entreprise. C'est le principal point fort de Hubzilla

En résumé Hubzilla est trop compliqué peu utilisable et peu populaire.

Et Nextcloud ? Nexcloud s'installe trés facilement. Vous téléchargez un petit fichier source installateur et vous allez sur votre site en lançant cette page. Cela installe nextcloud trés rapidement.
Nexcloud est à la base un outil de synchronisation et de partage de fichier. Donc cette fonctionnalité est le point fort. Le client installé sur l'ordinateur de bureau fonctionne à merveille. On a un répertoire qui est synchronisé. L'application mobile fonctionne à merveille. On peut depuis le mobile envoyer des fichiers par exemples des photos trés facilement.
L'administrateur peut créer des utilisateurs et les organiser dans des groupes. Il peut affecter facilement une place disque pour l'utilisateur. Cela se fait de façon beaucoup plus conviviale que pour Hubzilla.
La Calendrier est par défaut compatible caldav. Donc on peut le lier à outlook ou le synchroniser à une application mobile.
Chaque groupe peut avoir un dossier commun.
Un chat xmpp existe. Les utilisateurs internes peuvent donc discuter de façon instantané. Hubzilla a aussi un chat mais son usage est beaucoup moins conviviale.
Un chat vidéo existe mais je ne l'ai pas testé. Il y a même une application de conférence vidéo.
Un magasin d'application existe et on peut ajouter des applications simplement pour différents usages.
La seule chose qui manque à Nextcloud c'est un blog de discussion. Alors que Hubzilla est à la base un réseau social.

Ma conclusion de ce comparatif. Nextcloud est beaucoup plus convivial pour l'administrateur et pour l'utilisateur. Mais son point faible est le coté blog social. Cela manque sur nextcloud. C'est pour l'instant ma préférence pour un usage en entreprise.

Espérons que Hubzilla améliore la simplicité d'usage et soit plus orienté utilisateur car cet outil a un potentiel gigantesque à faire révolutionner internet avec son concept d'identité nomade. J'ai juste pas vraiment le sentiment que les développeurs ne sentent le besoin d'avoir une application orienté utilisateur et plus simple.

Je continue cependant à utiliser Hubzilla pour un usage personnel.

Site officiel de Nextcloud
Site du projet Hubzilla

Formation sur les réseaux sociaux

Rédigé par chris - - Aucun commentaire


J'ai assisté à une formation sur les réseaux sociaux dans le cadre d'un séminaire professionnel. J'ai trouvé intéressant de voir comment parler d'une tel sujet. J'ai toujours la réflexe de faire une évaluation de la formation,

Cette formation était une sensibilisation. J'avais apris qu'il fallait au début de la formation bien poser l'objectif de la séance et de présenter le contenu. Il n'y a rien eu de cela. J'ai dû attendre la fin pour en comprendre l'objectif. Elle était orienté marketing et communication.

Aprés avoir dit que les réseaux sociaux c'était important, j'ai compris que la formation se limitait à facebook. La formatrice a rapidement passé en revu les quelques grands réseaux sociaux. Twitter : il y a peu de monde à part quelques journalistes et stars, Instagram c'est bien c'est pour les jeunes. Pas un mot de Google+ (cette ignorance prouve que ce réseau est vraiment mort selon elle). Pas un mot des réseaux sociaux fédérés non plus comme Diaspora, Mastodon etc...

Bref formation réseaux sociaux est un abus. Cela aurait dû être formation de page facebook car tout allait resté centrer la dessus. La formatrice a même oublié de dire que pour cibler un article à une population il fallait payer.

A part quelques banalités, j'en ai quand même noté quelques outils que je pourrait peut être utlisé. On a beaucoup insisté sur le fait qu'il faut écrire courtement et avec une image ou une vidéo. Un article avec une image a 10 fois plus de visites et un article avec une vidéo a 100 fois plus de visites.

Bref si j'ai peu appris de choses nouvelles, j'ai quand même noté que j'avais des progrés à faire dans le rédactionnel. J'ai tendance à écrire trop de choses non intéressantes. De plus au niveau graphique, j'ai beaucoup de progrés à faire pour savoir faire vite un visuel attractif. Ceci est vrai pour les réseaux sociaux mais pour un blog, cela pourrait aussi aider. Je remarque qu'il est difficile plus que par le passé d'avoir beaucoup de visites. Heureusement que je ne me concentre pas uniquement sur le nombre de visite pour ce blog sinon cela fait longtemps que j'aurais abandonné. Mais c'est un défi personnel.

Bref je ne vais pas analyser ici les raison de la faible fréquentation mais finir par mettre quelques mémo


La phrase doit être trés courte, simple pour être comprise rapidement.

Pour avoir un mémo, voici quatres outils pour aider à faire des visuels

Comment installer Friendica

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Friendica
En pleine mode Mastodon, c'est parfois bien d'être à contre courant. Aprés avoir essayer d'installer gnusocial sur un mutualisé chez Dreamhost, voici un tuto sur l'installation de Friendica.

Friendica est un réseau social décentralisé qui tourne avec php mysql. Il a énormément de fonctionnalité. Il est aussi l'un des plus anciens donc son coeur est vraiment solide. Certain le qualifie de méta réseau sociaux car il se veut être compatible avec un grand nombre d'autre réseaux. Par exemple il est compatible nativement avec Hubzilla , Diaspora et Gnusocial.

Le gros avantage de friendica est sa facilité d'installation même sur un hébergement mutualisé. On n'a pas besoin d'être un administrateur système expert (quoi que cela peut aider).

Etape 1 : Préparation

Pour installer Friendica, il faut un domaine ou un sous domaine. Le plus facile est d'avoir une possibilité d'avoir une ligne de commande sur votre serveur mais je donnerais une solution alternative pour ceux qui n'en ont pas.

Création d'une base de donnée. On se copie le nom de la base de donnée, l'utilisateur et le mot de passe pour y accéder.

Etape 2 : Installation des sources

- On se logue par ssh sur le serveur 
ssh vous@yourdomain.
- Se mettre à la racine du serveur.  On imagine que friendica.com est votre site
cd /home/compte/friendica.com
- Se mettre à la racine du serveur.  On imagine que friendica.com est votre site. N'oubliez pas le point à la fin
git clone git://github.com/friendica/friendica.git .
Autre possibilité : - Téléchargez les sources par exemple friendica 3.5.1.zip, décompresséz et envoyez par ftp sur votre seveur. C'est juste plus long.

Etape 3 : Configuration de l'installation

Allez avec un navigateur sur la racine de votre nouveau site friendica. Ce premier écran teste si l'environnement  a bien tout ce qu'il faut. 

Sur le deuxième écran, saisissez les informations relative à la base de donnée.

Sur le troisième écran, saisissez votre adresse email. Attention cette adresse email est importante car elle servira pour être administrateur. Si vous vous loguer avec cette email vous aurez acces à la partie administration.

Voila cet écran indique tout tout est OK. La phrase en anglais rappelle de bien utiliser l'email que vous avez saisis préalablement pour être administrateur.

Etape 4 : Configuration du cronjob

C'est peut être la partie la plus problümatique. Friendica a besoin d'un job lancé periodiquement. Voici la ligne de commande à lancer pour Dreamhost. cd /home/john/johnfriendica.com; /usr/local/php70/bin/php include/poller.php

Ressources

install.txt :  documentation officielle en anglais sur l'installation pour approfondir cela en cas de probléme
chris@iota.ga Ajoutez moi et signalez moi des oublies, erreurs ou simplement pour me dire que tout fonctionne bien. 
Forum friendica francophone Hypolite a lancé un forum en fançais sur Friendica. Inscrivez vous, pouvez vos questions, c'est un forum d'entraide.

Autre tuto semblable 

On ne peut plus installer gnusocial chez dreamhost

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Gnusocial est un logiciel microblogue semblable à Mastodon . Son gros avantage est qu'il était installable facilement même sur des hébergement mutualisé comme Dreamhost. Cela fonctionnait par le passé. Mais depuis quelques temps ce n'est plus le cas. L'installation demande l'extension intl et bloque. Domage.
Fil RSS des articles de cette catégorie