La Suisse n'est plus candidate à l'Union Européenne

Le parlement suisse a intimé l’ordre au Conseil fédéral d’écrire à Bruxelles pour annuler sa requête vieille de… 24 ans.

Une motion symbolique, mais qui a le mérite de mettre les choses au point, même vingt-quatre ans après. La Suisse a décidé de retirer la demande d’adhésion à la Communauté Economique Européenne qu’elle avait déposée en 1992.

Le parlement suisse a adopté cette motion par 27 voix contre 13.

Les porteurs de la motion ont considéré qu’il était temps de faire table rase et éliminer une problématique de toutes façons obsolète, les opposants au contraire ont considéré qu’il s’agissait d’un pied de nez qui pourrait assombrir un peu plus les relations entre la Suisse et l’Union Européenne, surtout à quelques jours du référendum britannique.

La lettre de candidature est datée du 20 mai 1992. La candidature suisse à la CEE est remise au gouvernement portugais, lequel est chargé à l'époque de la présidence du Conseil de l'Union européenne. La demande est de nouveau remise au ministre des Affaires étrangères portugais João de Deus Pinheiro.

La Suisse demande officiellement son adhésion en 1992, mais celle-ci est avortée à la suite du refus du peuple et des cantons suisses de ratifier par référendum obligatoire l'accord sur l'EEE le 6 décembre 1992. Le vote négatif au référendum revient à désavouer la classe politique suisse sur la demande d'adhésion.

Un vote contraire aurait vraisemblablement pu amener la Suisse à engager les négociations d'adhésion et à la faire entrer dans l'Union après un nouveau référendum, en même temps que l'Autriche, la Finlande et la Suède en 1995.

Cette adhésion aurait eu un probléme du fait de la primauté du droit de l'Union, le droit national contraire ne serait plus applicable. En Suisse le peuple est souverain et c'est lui qui décide grâce à la démocratie directe.

21 janvier 1994 Initiative populaire « Négociations d'adhésion à l'UE : que le peuple décide ! » Refusé par 74% de la population
30 juillet 1996 Initiative populaire « Oui à l'Europe ! » refusé par 77%


Il a fallut attendre le 15 juiin 2016 pour que la Suisse réponde officiellement qu'elle ne pose pas sa candidature à l'Union Européenne.

La Suisse est un des pays les plus prospère en Europe.