Réforme fiscal acceptée par le peuple dans le canton de Vaud

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Jusqu'à présent, 200 multinationales installées dans le canton de Vaud bénéficient d'un statut spécial et sont imposées à 10%. Les bénéfices des sociétés ordinaires, les PME suisses notamment, sont eux taxés à 21,65%.

Le 20 mars 2016 le peuple devait se prononcé pour ou contre une réforme fiscale. Un taux unique de 13,79% sera appliqué à toutes les entreprises situées sur le territoire cantonal. Il entrerait en vigueur dès 2019.

Les entreprises, qui devront moins verser au fisc, devront financer une hausse des allocations familiales de 70 francs par enfant. Ce montant augmentera de façon progressive, passant de 230 à 250 francs dès le 1er septembre 2016, puis à 300 francs en 2019, dès l'entrée en vigueur de la réforme fédérale, et enfin à 400 francs dès janvier 2022.

Le canton s'est également engagé à investir 30 millions dans l'accueil de jour des enfants, en plus des moyens supplémentaires déjà prévus avant cette réforme. Enfin, le projet prévoit d'augmenter à 400 francs la déduction fiscale possible pour les primes d'assurance maladie, et un nouveau subside sera introduit pour les ménages.

Le peuple a voté à 87% OUI.

La Suisse pays propre ?

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Déchets sauvages, la peste de nos rues

Chaque jour 12 tonnes d'emballages, bouteilles, journaux sont ramassés au sol dans une ville comme Genève. 12'000 kilos! Le « littering » prend des proportions inquiétantes. Le fléau contamine même la campagne: à Fribourg, du bétail blessé par des fragments de bouteille doit régulièrement être abattu. L'Office Fédéral de l'Environnement évalue à 192 millions de francs, la somme nécessaire chaque année en Suisse pour ramasser ce que d'autres jettent par terre.

Suisse : débat sur une taxe sur la mobilité

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
En Suisse, le conseil fédéral propose une taxe sur la mobilité pour diminuer le trafic routier et l'engorgement des transports public. Bon je ne suis pas sûr que les partisants de la non surveillance soient d'accord car l'idée est de nous pister grâce à une puce ou simplement à son téléphone pour ensuite nous envoyer la facture.



A quand une vraie taxe sur les déplacements ... de marchandises ? Les biens produits localement ne seraient pas touchés mais les biens fabriqués loin payeraient plus. Cela contournerait les pressions antiprotectionistes et favoriserait la production locale.

idée à suivre ...

Lire plus dans le matin
Fil RSS des articles de ce mot clé