Pour ou contre la spéculation alimentaire ?

Pendant que Hollande se fait insulté par les agriculteurs et que l'Europe ne veut pas que Intermarché achètent plus cher aux agriculteurs français, dimanche 28 février 2016 les suisses voteront pour ou contre la spéculation des denrées alimentairesLes matières premières agricoles ne sont pas des marchandises au sens usuel du terme. Pour les denrées alimentaires, des règles plus sévères doivent être appliquées, parce qu’elles sont le fondement même de notre vie. Nous devons refuser de courir le risque de voir la spéculation fausser les prix et générer de la faim. Après tout, nous savons depuis notre enfance que l’on ne doit pas jouer avec la nourriture.