Naturalisation facilitée des étrangers de la troisième génération



Le 12 février 2017 le peuple suisse s'exprime sur l'arrêté fédéral concernant la naturalisation facilitée des étrangers de la troisième génération.



Aujourd'hui on ne devient pas suisse automatiquement par naissance dans le pays mais pas héritage des parents. Si les parents ne sont pas suisses, les enfants ne le sont pas. Aussi on peut vivre en Suisse depuis toujours, y être né et avoir été à l'école tout en parlant la langue locale sans être suisse et ceci pendant plusieurs générations.

La procédure de naturalisation normale est une procédure couteuse, compliquée et lente. La naturalisation est un véritable examen, on y teste le niveau de la langue, la culture générale et le niveau d'intégration. Il semble que les critères d'admissions peuvent varier d'une commune à une autre. Il serait plus ou moins facile de devenir suisse selon les communes.

Cette nouvelle disposition auquel le peuple doit encore donner son approbation permettrait aux jeunes de moins de 25 ans né en Suisse depuis 3 générations d'obtenir la nationalité par une procédure simplifiée.  Des critères d'intégrations devraient toutefois rester à prouver.

Lire la version de l'article en anglais

Pourquoi je suis contre la déchéance de nationalité

On parle depuis peu de déchéance de nationalité pour des citoyens nés français pour crime grave. La plupart sont pour. En effet les derniers actes terroristes ont permis cela.Evidement comme on ne peut pas être sans nationalité cela touche uniquement les personnes ayant plusieurs nationalités.
Est ce que cette mesure permettrait de faire diminuer le terrorisme ? Evidement non. Les vrais terroristes n'ont rien à faire d'une nationalité. Ils se donnent la mort la plupart du temps.
Une nationalité n'est pas une récompense (par exemple Lassana Bathily, héros de la porte de Vincennes )  ou une punition. Une nationalité n'est pas un titre de noblesse. Certaines nationalité aurait-elle plus de valeur que d'autres ?

Une nationalité c'est l'appartenance à une nation. Généralement nos parents ou notre naissance nous donnent une nationalité.

Cette loi met en apparence une discrimination. Admétons qu'on accepte que la déchéance de nationalité soit une punition. Seuls certains citoyens pourrait avoir cette punition, ce sera les binationaux.

Outre le fait que la déchéance de nationalité n'aurait pas d'impact sur les terroristes et qu'enlever une nationalité n'est pas une punition, on peut aussi se poser la question sur la raison. Le mot terrorisme dans certain pays est synonime d'ennemie voir d'opposants. En Ukraine les russes sont parfois appelés terroristes. Et demain on pourrait élargir les conditions de perte de nationalité de tous les oposants. Etant donné qu'il faut une nationalité pour voter, cela éliminerait facilement les votes protestataires.

En fait on peut parier que cette mesure ne sera pas appliqué. Elle est uniquement symbolique.