L'Union Européenne a toujours été un projet de la CIA

Selon le Télégraphph dans un article intitulé The European Union always was a CIA project, as Brexiteers discover

Jean Monnet était un agent de la CIA, il était les yeux et les oreilles de Roosevelt. Le général Charles de Gaulle le considérait comme un agent américain; La biographie d'Eric Roussel de Monnet révèle comment il a travaillé main dans la main avec les administrations successives.





C'est Washington qui a conduit l'intégration européenne à la fin des années 1940, et l'a financé sous les administrations Truman, Eisenhower, Kennedy, Johnson et Nixon. 

La déclaration de Schuman qui a donné le ton de la réconciliation franco-allemande  a été préparée par le secrétaire d'Etat américain Dean Acheson lors d'une réunion à Foggy Bottom.

Des documents déclassifiés des archives du Département d'Etat montrent que le renseignement américain a financé secrètement le mouvement européen pendant des décennies et a travaillé activement dans les coulisses pour pousser la Grande-Bretagne dans le projet.

Un mémorandum daté du 26 juillet 1950, révèle une campagne pour promouvoir un parlement européen à part entière. Il est signé par le général William J Donovan, chef du Bureau américain des services stratégiques en temps de guerre, précurseur de l'Agence centrale de l'intelligence.

Le principal front de la CIA était le Comité américain pour une Europe unie (ACUE), présidé par Donovan. Un autre document montre qu'il a fourni 53,5 pour cent des fonds du mouvement européen en 1958. Le conseil comprenait Walter Bedell Smith et Allen Dulles, les directeurs de la CIA dans les années 50 et une caste d'ex-fonctionnaires de l'OSS qui ont déménagé et quitté la CIA.

Des articles montrent qu'il a traité quelques-uns des «pères fondateurs» de l'UE comme des mains louées et les a empêchés activement de trouver un financement alternatif qui aurait rompu la dépendance à Washington.