Au revoir gnusocial


Le 15 juin je ferme mon compte Gnusocial . kris@herds.eu Je l'utilisais de moins en moins et il est temps de couper cette vieille branche. Un de mes défauts est d'être trop conservateur et de garder de vieux comptes. Je me disperse et mon énergie est dilué au lieu d'être concentrée vers quelques projets ou orientations importantes.

Quelques défauts de Gnusocial

Gnusocial n'est plus développé ou presque plus. On parlait d'y intégrer ActivityPub mais on attend toujours. Gnusocial n'a pas changé depuis des années. La masse est venu sur Mastodon . Mastodon a réussi à populariser aprés Diaspora l'usage de réseaux décentralisés. Au niveau confidentialité, Gnusocial n'est pas le meilleur outil. En effet on ne maitrise pas les photos ou messages envoyés sur les autres serveurs. Par exemple aprés le 15 juin, je suis sûr de trouver sur d'autres serveurs mes anciens messages. Bon avec le temps ils vont disparaitre mais ce serait bien que si je supprime mon compte, tous mes messages soit supprimés non seulement sur le serveur sur lequel je suis mais encore sur toute la fédération.

Un autre défaut que je reproche à Gnusocial est l'usage mobile. Les applications compatible sont compliquées et je n'ai jamais réussis à vraiment les prendre en main. J'utilisais AnsStatus mais à part lire les messages et envoyer un message à tous, je n'ai jamais réussi à savoir comment suivre ou pas un compte. J'ai trouvé que cette appli était confuse. J'ai trés bien réussi par contre à prendre en main Tusky mais qui ne fonctionne pas avec gnusocial.

Gnusocial a été un beau projet

Autrement Gnusocial a été un beau projet. Il s'installait relativement facilement sur un serveur LAMP même mutulisé, c'était le premier vrai logiciel à fédérer. Quand je parle Gnusocial j'inclus StatusNet.

Petit rappel en 2008 lancement de Identi.ca par des investisseurs une alternative à Twitter. En 24 heures plus de 8000 comptes sont inscrits. En 2009 Status.net propose des microblog sous le nom de domaine status.net. On pouvait ainsi avoir un site nom.status.net qui était en fait un petit twitter. C'est la première fois que des réseaux sociaux pouvaient communiquer entre eux. Evidement Status.net pouvait s'installer sous n'importe quel domaine. En 2013 Evan Prodromou le fondateur annonce la fermeture de Identica. Il se lance dans un nouveau projet Pump.io. Peu de temps aprés la commununauté GNU reprend le source avec le nom Gnusocial.

Hubzilla

Par contre je continue à utiliser Diaspora et surtout Hubzilla avec le compte chrisfr@gerzilla.de ( https://gerzilla.de/channel/chrisfr ). Vous pouvez ajouter mon compte depuis n'importe quel réseau Mastodon, Gnusocial, Friendica ou Diaspora etc... Je me concentre donc sur Hubzilla qui à mon avis est vraiment un projet d'avenir. La grosse force de Hubzilla est la confidentialité et l'identité nomade. Par contre il y a encore des progrès dans l'ergonomie et la simplification d'usage. Je rêves des petits Hubzilla léger et simples. Un pour du microblog, un autre pour du cloud, un autre pour le partage de photo, un autre pour du réseau social, un autre en tant que module de commentaire  intégrable à la façon disqus. Bref je rêve. En attendant Hubzilla est un outil à faire tout : Blog, wiki, photos, réseau social, espace de partage de fichier et de synchronisation et j'en oublie.

Hubzilla : un diamant dans la poussière.



L'heure est venu de faire des bilans . Voici une réflexion sur hubzilla en cette fin d'année 2017. Une article de réflexion, un peu critique mais pas tant que ça finalement. Peut être il vous donnera envie de voir par vous même. Peut être vous confirmerez... ou pas. Vous pouvez réagir, compléter ou valider ces réflexions, Vous pouvez commenter ici, sinon sur mon canal que vous pouvez suivre sur Mastodon, Diaspora ou autres réseaux sociaux compatible ActivityPub .

Hubzilla est un outil qui mériterait mieux. Il ressemble à un diamant dans un tas de poussière. On ne le voit pas. On pense que c'est juste un caillou comme il y en a plein.

Hubzilla est une plateforme qui permet de communiquer de façon décentralisée. On peut publier des informations, suivre d'autres canaux ou contacts comme on le fait sur des réseaux sociaux. C'est décentralisé c'est à dire qu'on a pas besoin d'ouvrir plusieurs comptes un par site. C'est compatible avec les grands réseaux sociaux populaires comme Mastodon, Diaspora et Gnusocial. Mais plus fort, on peut cloner ou bouger son compte facilement sans avoir à redemander à nos contacts de nous suivre. C'est l'identité nomade l'ADN de Hubzilla. En plus on peut faire des pages web, travailler avec des wiki, gérer son calendrier avec CALDAV, synchroniser ses fichiers etc... Le tout avec un niveau de permission très pointu et une grande sécurité. Cet outil s'installe relativement facilement sur un serveur même petit.

Mais pourquoi est-il si peu utilisé ? Les francophones sont particulièrement peu nombreux. Je vais ici essayer de chercher des raisons par des hypothèses.

L'inscription

Pour aller sur hubzilla, il faut vraiment le vouloir. Il faut déjà trouver un hub. Il y en a plein mais certains sont morts, inactifs ou vieux. Certains demande une validation de l'administrateur qui ne vient jamais. Certains demandent une validation de l'email qui ne vient pas non plus. La première page affiché aprés inscription est la page paramétrage qui est un choc. On ne comprend pas ce que c'est et elle nous donne envie de partir. Rien n'attire. Et une fois ces obstacles franchis, on ne sait pas comment utiliser l'outil.

L'ergonomie

Le gros point faible de Hubzilla est son ergonomie. Il faut chercher ce qu'on veut faire. On devrait savoir utiliser une application sans lire de documentation ni chercher. Cela devrait être logique, simple et évident. Hubzilla demande à l'utilisateur un effort. Il faut apprendre, chercher et persévérer. C'est généralement pas les qualités que la plupart des gens ont.

La complexité

Hubzilla a tellement de fonctionnalité qu'il est compliqué. Il y a des paramétrages partout. Des paramétrages au niveau de l'administrateur (bon là on peut accepter), des paramétrages au niveaux de l'utilisateurs. Des choses qu'on peut faire ou pas. Cette complexité est une vraie faiblesse.

Effet réseau

Quand on arrive sur Hubzilla malgré les difficultés à l'inscription et les premiers pas en tant que membre, on se sent seul. Il y a peu de monde. Le monde attire le monde et inversement. Une des raisons pourquoi Hubzilla n'est pas utilisé est parce que peu de monde l'utilise. Le serpent se mort la queue. Comment briser ce cercle ?

Honte d'inviter quelqu'un

Il y a peu de monde mais je vais inviter mes amis. Eux vons inviter leurs amis et le monde viendra. Mais ... Je commence à avoir honte. Pour les raisons expliqués plus haut, j'ai un peu honte. J'invite une personne et je retiens mon souffle. La plupart du temps, l'invitation fait plouf. Le taux de réussite est trés faible.


Comment mettre en valeur ce diamant

Hubzilla est comme un diamant dans la poussière. On ne voit pas sa valeur. Mais il faut savoir le tailler ce diamant, le mettre dans une jolie boite et le mettre à la lumière.

Que manque-t-il à Hubzilla ? Propablement pas de nouvelles fonctionnalités. Il y en a déjà beaucoup, trop peut-être. Comment simplifier ce qui est complexe ? Comment rendre facile ce qui est difficile. C'est le défi à relever pour que l'utilisateur retrouve un peu plus de sa liberté en maitrisant mieux ses données.

Site officiel hubzilla

Hubzilla francophone

Comment installer Hubzilla version 2017


Qu'est-ce que Hubzilla

Hubzilla est une plateforme décentralisée de partage et de réseau social. C'est en fait un ensemble de logiciels ou d'applications pour une communauté ou un groupe d'individus.

Le coeur dispose d'un réseau social décentralisé pouvant non seulement communiquer avec les autres sites hubzilla mais avec d'autres réseaux sociaux décentralisés ouverts. C'est à l'administrateur de les activer ou non. On peut ainsi communiquer avec Friendica, Diaspora, Gnusocial et Mastodon. Demain d'autres réseaux vont intégrer ActivityPub et pourront communiquer avec Hubzilla comme Nextcloud. (lire l'articleLe futur des réseaux sociaux fédérés )
Un calendrier Caldav est inclu nativement permettant de gérer des rendez.vous. CardDav permet de gérer ses contacts. Un cloud est également inclu pour partager des fichiers. Un CMS permet de développer des pages web, des menus des wikis etc..  Vous avez compris Hubzilla est multifonctionnelle. L'administrateur devra en fonction du but recherché bien cadrer les fonctionnalités et n'ouvrir que ce qui est nécessaire.

Mais tout ceci serait incomplet si on oublie l'ADN de Hubzilla : l'identité nomade. Vous pouvez clonez vos canaux vers d'autres serveurs au cas oú votre serveur ne fonctionne plus. Ainsi un déménagement de compte se fera trés facilement et de façon transparente. Vos correspondants ayant un compte hubzilla ne le remarqueront même pas. Un tuto pourrait être écrit pour vous expliquer la notion d'idendité nomade.

Prérequis :

Vous devez avoir un serveur web apache, php et mysql. Cette configuration est courante. Il existe des variantes d'installation sur nginx ou postgres mais ce n'est pas l'objet de cet article.


Il est aussi conseillé d'installer https pour plus de sécurité. Il faut le faire en premier. Voici un tuto pour utiliser letsencrypt

Attention hubzilla s'installe sur la racine d'un domaine ou d'un sous domaine. Vous devez avant de vous lancer avoir au moins un sous domaine libre.

Exemple : Votre domaine est toto.com vous pouvez faire un sous domaine hub.toto.com. Il faudra connaitre le nom du répertoire sur le serveur. On va imaginer que c'est /home/toto/hub/public_html

Vous devez aussi pouvoir utiliser ssh pour lancer quelques lignes de commandes. Aussi cette installation ne s'adresse pas à tous le monde mais à des gens qui ont des notions de système linux.

Installation avec ssh

Connectez vous à votre serveur avec ssh et placer vous.
cd /home/toto/hub

Installation des sources
 git clone https://github.com/redmatrix/hubzilla.git .


Puis lancer les commandes suivantes



mkdir -p "store/[data]/smarty3"

util/add_addon_repo https://github.com/redmatrix/hubzilla-addons.git hzaddons
util/update_addon_repo hzaddons

Création d'une base de donnée

Vous devez créer une base de donnée dédiée à cela. Cela doit fonctionner si vous avez une base de donnée existante.

Installation

Allez sur l'adresse de votre site et laissez vous guider. Le premier écran contrôle si tous les prérequis sont ok. Le deuxième écran demande les informations relatifs à la base de donnée. Le troisième écran demande des informations sur l'administrateur. Attention c'est cet email qui servira pour être reconnu administrateur.

Voilà c'est fait. Vous avez installé Hubzilla.

Modification facultatif

facultatif. On va maintenant modifier le type de répertoire pour avoir un répertoire local. Sinon vous aurez un répertoire du monde entier et comme notre serveur a un espace limité, cela économise de la place au niveau de la base de donnée. Vous pourrez toujours communiquer avec les autres réseaux sociaux.
modifier le fichier .htconfig.php

Cherchez le mot directory_mode et changez la ligne.
App::$config['system']['directory_mode']  = DIRECTORY_MODE_STANDALONE;

Autre modification pour ajouter automatiquement un compte à tous les nouveaux inscrits. Cela permet de suivre les nouvelles inscriptions. De plus le nouveau membre n'aura pas sa liste de contact vide au début.
App::$config['system']['auto_follow']  =  'admin@vottrehub.com';

Création du premier canal

Avec l'email entré pendant l'installation, connectez vous. Vous pouvez créer votre premier canal. Ce canal pourra être celui de l'admin. A noter que vous pouvez créer plusieurs cannaux.

Activation de quelques plugins

Une fois votre canal admin créé, connectez vous.  Allez dans administrateur avec le menu en haut à gauche. Cliquer sur greffon. Activer les greffons suivant
- Diaspora protocol ( permet la communication avec Diaspora)
- gnu-social protocol (permet la communication avec Gnu-Social et Mastodon)
- PubCrawl (permet la communication avec les réseaux utilisant ActivityPub)
- Standard embed (permet l'intégration de vidéo comme youtube)

La liste des greffons est longue vous pouvez bien sûr en activer d'autres selon vos besoin.


Une dernière chose



Je vous conseille de vous abonner au forum hubzilla francophone hubzillafr@hub.abcentric.net (à ajouter à vos contacts)

Et une dernière chose mais il aurait fallut commencer par là. Avant d'installer un hub, ouvrez un compte sur un hub public pour vous familiariser avec l'outil. Peut être il ne va pas convenir à ce que vous cherchez.

Hubzilla 2.8 est publié

HubzillaUne nouvelle version de l'application social communautaire vient de sortie avec le numéro 2.8. 

Pour rappel Hubzilla est une plate‐forme décentralisée de partage de contenu et de réseau social. Elle offre des facilités d’utilisation et d’identification et un socle très robuste pour des fonctions de réseau social (interopérable avec Diaspora, GNU-Social, Mastodon et gérant le chiffrement de bout en bout), de partage de fichiers et de photos (accessibles en WebDAV, à la Nextcloud / Owncloud), d’agenda et de serveur de calendrier CDAV, de carnet d’adresses et de serveur de contacts CardDAV et de wiki. De nombreuses extensions sont disponibles, du jeu d’échecs au partage de fichiers pair à pair via Webtorrent…

On peut comparer Hubzilla à Friendica ou Diaspora mais il offre bien plus grâce à l'identité nomade qui est la marque de fabrique unique de cette application.

La principale nouveauté de cette version est l'implémentation du nouveau protocole ActivityPub avec le plugin pubcrawl. D'autres amélioration ont été installés pour faciliter l'utilisabilité générale de l'application. Un nouveau concept de cards  a été aussi implémenté. Je n'ai pas encore compris ce concept collaboratif mais Mike l'explique trés bien en anglais.

La liste des améliorations est impressionantes. Vous pouvez la voir en détail ici

Pour suivre les annonces officiels de Hubzilla vous pouvez suivre le canal annoucements ( annoucements@project.hubzilla.org ) 

ActivityPub arrive

ActivityPub
Les réseaux sociaux ouverts et fédérés existent maintenant depuis longtemps. Et ils sont nombreux.
- Mastodon est le dernier arrivé et il a un grand succés
- Diaspora est aussi trés populaire
- Gnusocial est un des plus ancien
- Friendica Le couteau suisse des réseaux sociaux
- Hubzilla : L'identité nomade

On ne va pas les citer tous mais le problème qui existe c'est que ces réseaux communiquent mal entre eux. Un utilisateur de Diaspora ne pourra pas parler avec un utilisateur de mastodon par exemple. En effet ils utilisent des protocoles différents.

Heureusement le W3C travaillait depuis longtemps à un protocole standard. Il deviendrait le remplaçant de Ostatus.  C'est ActivityPub .

Voici un shéma qui montre quel réseau utilisent quel protocole. C'est Mike le créateur de Hubzilla qui l'a fait.
ActivityPubOn y voit clairement qui utilisent ActivityPub et qui va le faire. A ce jour (fin août 2017) deux réseaux ont implémentés ActivityPub : Mastondon et Hubzilla.

On y apprend que Gnusocial l'a en projet, ainsi que Friendica. Et on y voit aussi que nextcloud va aussi l'implémenté. Nextcloud va ainsi pouvoir communiquer avec le reste du monde et devient un outil social.

Tout ceci est nouveau donc encore imparfait mais ce qui est encourageant c'est la direction que cela prend. Il va donc avoir un protocole W3C et plusieurs protocoles que chaque réseaux utilisent et qu'il ont développé et amélioré pour eux même.

Aujourd'hui deux protocoles sont maitres : Ostatus avec Mastodon et Gnusocial et le protocole de Diaspora qui est partagé par Diaspora, Friendica et Hubzilla pour faire simple.

Demain ActivityPub sera le Standard commun. Et cela fonctionne déjà aujourd'hui pour Mastodon et Hubzilla. Le choix du réseaux sera ainsi un choix de goût et de confort.

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur ActivityPub voici quelques pistes
Un page au format texte en anglais : ActivityPub tutorial
Page officiel ActivityPub du W3C