Discours d'investiture de Trump : The time of empty talk is over.

Rédigé par chris - - Aucun commentaire


Le 20 Janvier 2017 a eu lieu l'investiture du 45ieme président des Etats-Unis d'Amérique Donal Trump.

Cet homme a beaucoup été critiqué durant sa campagne surtout par les médias européens et particulièrement français. Seuls les points négatifs étaient mis en avant alors que le reste passait souvent sous silence.

J'ai entendu ce discours à la radio alors que je rentrais du travail. Normalement je n'aime pas les discours politiques, je les trouve creux. C'est de la langue de bois. Cela sonne souvent faux. Mais pour une des rares fois, j'ai été ému par ces paroles pleine de sagesse, d'énergie et de volontarisme. Un discours protectioniste. Oui le protectionisme est de retour même si il n'est pas encore majoritaire.

En voici quelques extraits :
De grands défis attendent l'Amérique mais le pays va faire face. Ce jour n'est pas seulement une passation de pouvoir d'un président à un autre et même d'un parti à un autre mais une passation de pouvoir d'une élite vers le peuple. 

La classe politique a prospéré mais le peuple non, les emplois n'ont pas suivis. Ce qui compte c'est que le gouvernement travaille pour le peuple américain. La nation doit servir ses citoyens et non l'inverse. Trop nombreux sont ceux qui n'arrivent pas à survivre alors que les élites s'enrichissent.

Nous sommes une nation. Nous avons un coeur en commun. Je vais servir tous les américains. Pendant longtemps nous avons dépensé des millions et des milliards pour les autres pays alors que les infrastructures de notre pays devenaient de plus en plus vieille et avait besoin de rénovation.

A partir d'aujourd'hui ce sera l'Amérique d'abord. Toutes les décisions seront prises en tenant compte de cela au service des américains. La protection conduira à la prospérité. L'Amérique sera gagnante à nouveau. Nous ramènerons l'emploi, rétablirons nos frontière et le rêve américain. Nous construirons des ponts, des tunnels et d'autres infrastructures avec une main d'oeuvre américaine.

Nous rechercherons l'amitié avec les autres peuples. Nous n'imposeront pas notre mode de vie aux autres mais nous serons juste une exemples pour les autres nations. Nous brillerons par cet exemple. Nous anéantirons le terrorisme islamiste de la surface de la terre.

La Bible dit qu'il est bon de voir le peuple de Dieu vivre en harmonie. Il faut donc rechercher la solidarité. Quand l'Amérique s'unit personne ne peut l'arrêter. N'ayez pas peur, nous serons protégé par notre armé, par notre police mais surtout par Dieu.

Il faut penser grand et rêver encore plus grand. Nous n'accepterons pas une classe politique qui parle et ne fait rien. Le temps des paroles creuses est fini. The time of empty talk is over. Il est temps de passer à l'action. Ne laissez personne vous dire c'est trop dur, aucun défi ne peut être surmonter par la volonté américaine. Notre pays prospérera à nouveau. Quelque soit la couleur de notre peau nous avons tous le même sang rouge. Nous jouissons tous des mêmes libertés et nous saluons tous le même drapeau. Vos voix, vos rêves définirons notre destinée. Ensemble nous ferons l'Amérique à nouveau forte. Nous rendrons la richesse à l'Amérique, sa fièrete et sa sécurité.

10 FAITS qui montrent comment les multinationales achètent la politique européenne

Rédigé par chris - - Aucun commentaire


On le présentait mais ce youtoubeur nous l'explique. L'Europe n'est démocratique qu'en théorie. Elle veut bien nous donner la parole si on pense comme elle. Elle n'aime pas les référendum car il y a une chance sur deux que la décision du peuple ne soit pas la décision des décideurs europèens qui eux sont influencé par ... Regardez la vidéo

Quand on pense que l'UPR n'est encore entendu dans les médias on comprend pourquoi

Brexit

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Brexit  est un mot valise qui vient de British et exit qui signifie sortie britanique. Il désigne l'action de sortie de l'Union Européenne par l'article 50 de du traitée de Lisbonne .

On ne pensait pas que cela allait arriver, c'est fait on s'est réveiller un jour et le Royaume-Uni a décidé de ne plus faire parti de l'Union Européenne.

Quelques jours avant les sondages donnaient le camp du maintien gagnant de peu. On disait que la raison était du coté du maintien et celui de l'émotion du coté du partir. C'est l'émotion qui a gagné. Mais comment en est-t-on arrivé là ?

Les pays perdent leurs pouvoirs
L'Union européenne ne fait plus rêver. Elle est devenut une grosse machine à loi. Les pays perdent peu à peu leurs pouvoirs. Les politiques font des promesses qu'ils ne peuvent plus tenir. Ils sont là pour appliquer la politique européenne.

L'Europe n'est pas démocratique.
Il existe une grande séparation entre les citoyens et les politiciens. Ceci est vrai dans les pays mais encore plus vrai au niveau européen. Les politiciens européens ne sont pas élus, ils sont dans des bureaux et reçoivent les lobbyistes des grands groupes. Ils ne comprennent pas les problèmes des gens. La crise financière de 2008 a accentuer cela et les promesses de propérités sont devenus pour beaucoup de pays comme en Grèce une longue route vers l'appauvrissement et l'esclavage.

Alors aprés l'arrivé massive de polonais, les anglais en ont eu marre. Ils ont voulu retrouver leur indépendance. Ils ont choisis, ils ont eu la chance de pouvoir choisir car dans de nombreux pays européens l'Europe est imposée et les peuples n'ont pas la possibilité de choisir.

L'Europe est binaire.

En plus d'être non démocratique et loin des peuples, l'Europe est binaire. C'est tout ou rien. Soit on est dedans soit on est dehors. Les grands principes sont à prendre à 100% ou pas du tout. On ne peut pas être partiellement pour la libre circulation des personnes. L'immigration ne peut pas être réguler à l'intérieur de l'Europe.

L'Europe ne protège pas.
Un autre problème de l'Europe outre la non démocratie, l'éloignement des décideurs, la binarité, c'est qu'il manque une protection. Les frontières extérieures sont largement ouverte à la mondialisation. Les produits du monde entier peuvent inonder ce grand marché. Alors les entreprises locales ne peuvent pas rivaliser face à des pays ou les normes sociales et écologiques sont quasi inexistantes. En Europe les impôts sont élevés, les réglementations sont trés strictes et quand fabriquer devient difficile on importe et on fabrique le chômage et la pauvreté. A vouloir la mondialisation sans protection, l'Europe est en train de tuer son économie.

Le manque de frontière extérieure s'est révélé avec le flux de réfugiers qui arrivent en Europe.

Avec tous ces facteurs les peuples changent et ceux qui ont la possibilité de choisir leur destins le font.

Mais ce qui est le plus inquiétant c'est la façon dont les grands décideurs réagissent. Ils reconnaissent le problème mais propose une solution qui prouve qu'ils ne comprennent pas le problème. Ils propose plus d'Europe. Les changement d'Europe n'est pas possible. Ils propose la même chose en plus fort. Les traités européens interdisent tout changement. Alors les politiciens resteront loin dans leur bureaux, les frontières resteront ouverte et les dogmes seront toujours binaires. Les peuples qui souffrent continueront à pester contre cette grosse bête qui impose de gré ou de force les choses. Le Royaume Uni est peut être dans l'incertitude pour son avenir mais les 27 autres pays sont dans la certitude qu'ils ne sont plus libres. La globalisation leur dicte leur vies.

Et vous que pensez vous du brexit ?

#NuitDebout ou le mouvement du 32 mars pour changer la société

Rédigé par chris - -
Depuis le 1er avril ou 32 mars le mouvement nuit debout fait parler de lui. Ce mouvement est la suite de la contestation de la loi travail que le gouvernement veut mettre en place.

Chaque samedi des manifestations plus ou moins violentes s'organisent pour faire retirer cette loi, En fait cette loi devait simplifier le code du travail. Mais en réalité elle est plutôt favorable aux patrons. L'idée était de flexibiliser le marché du travail. Si une entreprise pourrait se séparer d'un employé plus facilement, elle embaucherait avec moins d'hésitation. Mais ce que les salariés ont retenus c'est qu'il y avait uniquement des régressions pour eux et peu d'avantages.



Donc certaines personnes ont décidé de se réunir sur les places publiques et de réfléchir, discuter, débatre sur la société. Aucun parti politique n'est derrière. Mais en sentant la chose on voit que ce mouvement est plutôt de gauche bien qu'ils ne se revandique ni de gauche ni de droite.

Ce mouvement se veut être une révolution à l'image de Podemos en Espagne. Ils se veut contre toute les injustices de ce monde. Le slogan 'Rêve général' fait penser que ce sont des rêveurs.

Pour l'instant ce mouvement est juste là. La mise en application de toutes ces idées est encore flou. Il n'y a pas de revendication claire et simple. Sont-ils mondialistes ou souverainistes ? Sont-ils pour la liberté d'entreprendre ? Sont-il pour un état plus fort ?

Ce mouvement me fait penser au mouvement #ONLR On ne lache rien issu de la manif pour tous qui était contre le mariage homosexuel.  Cela a donné naissance au mouvement des veilleurs.

Alors que le président français connait seulement 18% de soutien dans la population, on peut se demander si ce mouvement pourrait peser sur les prochaines élections.

Ce mouvement me fait penser à la révolution ukrainienne contre la corruption. On a vu qu'elle a conduit à une guerre et que la corruption n'a pas diminué.

Une dernière réflexion : En Grèce un mouvement anti austérité a mis en place un premier ministre il y a un an. Mais la suite des événement a montrer que cela n'a pas donné de fruit. L'Europe a obligé la Grèce à un programme d'austérité trés dur. La politique a -t-elle encore un pouvoir aujourd'hui ?

Le mouvement Nuit Debout a sa radio. Sur la plateform http://mixlr.com c'est la radio qui arrive avec le plus d'auditeur.radiodebout is on Mixlr

La mort de l'agriculture en France

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Lentement mais surement l'agriculture meurt en France. L'ouverture des frontières, la politique européenne, la mondialisation les marchés et peut être d'autres facteurs conduisent les agriculteurs à travailler à perte. Trop endetté, trop de charges, prix trop faible. Les agriculteurs travaillent par passion. Il ont des charges plus importantes que leur revenus.

Alors quand on leur promet des reports de charges comme aide, voici leurs réactions.




C'est l'état d'urgence pour l'élevage!", a lancé l'un d'eux. "Bon à rien", "on n'est pas des migrants", "connard", "fumier" et autres insultes ont fusé tandis que le président progressait au milieu d'une haie hostile d'éleveurs.

Le président, accompagné du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, n'a pas interrompu pour autant sa visite.


Report de charges cela veut dire que demain il faudra payer plus. C'est une mort pour demain.

Pourtant l'alimentation est le besoin vital. On ne peut pas vivre sans manger. Comment vivrons nous quand tous les agriculteurs seront morts ?

D'après le journal Sud Ouest, Intermarché voudrait acheter plus cher aux agriculteurs français mais l'Europe s'y oppose. Lisez pourquoi.

On peut comprendre pourquoi l'UPR progresse et l'Europe n'est plus aimée. 

Il serait temps de changer de système et de mettre des taxes sur les produits venant
de loin et de détaxer les produits locaux. Il serait temps de diminuer les charges sur le travail qui tuent les entreprises et décourage le travail. Il serait temps de changer d'idéologie et de dire que la mondialisation ce n'est pas la seule voix. Le protectionisme peut aussi protéger les agriculteurs. Mais cela on ne l'entend pas beaucoup à part des partis extrèmistes.
Fil RSS des articles de ce mot clé