Le 27 novembre 2016 : Abandon du nucléaire Oui ou Non


L'initiative Pour une sortie programmée du nucléaire veut écarter une fois pour toute le risque d'un grave accident nucléaire dans notre pays au moyen d'une planification raisonnable et progressive. Les trois réacteurs décatis de Beznau et Mühleberg seront arrêtés dans l'année qui suit la votation etles deux centrales de Gösgen et Leibstadt après 45 ans de fonctionnement au maximum, soit au plus tard en 2024 et 2029. C'est ce programme que l'initiative veut instituer dans des délais réalistes.

Voici le texte officiel de l'initiative

Initiative populaire fédérale 'Pour la sortie programmée de l'énergie nucléaire (Initiative «Sortir du nucléaire»)'

L’initiative populaire a la teneur suivante: La Constitution1 est modifiée comme suit:

Art 90 Energie nucléaire

1 L’exploitation de centrales nucléaires destinées à produire de l’électricité ou de la chaleur est interdite.

2 La législation d’exécution se fonde sur l’art. 89, al. 2 et 3; elle met l’accent sur les mesures visant à économiser l’énergie, sur l’utilisation efficace de l’énergie et sur la production d’énergies renouvelables.

II Les dispositions transitoires de la Constitution sont modifiées comme suit:

Art. 197, ch. 92 (nouveau)

9. Disposition transitoire ad art. 90 (Energie nucléaire)

1 Les centrales nucléaires existantes doivent être mises hors service définitivement selon les modalités suivantes:

a. la centrale de Beznau 1: un an après l’acceptation de l’art. 90 par le peuple et les cantons;

b. les centrales de Mühleberg, de Beznau 2, de Gösgen et de Leibstadt: 45 ans après leur mise en service.

2 La mise hors service anticipée d’une centrale dans le but de préserver la sécurité nucléaire est réservée.


Papillon

Voici un insecte mort qui était sur le sol. Avant de le mettre à la poubelle, je l'ai observé. Au début je ne le trouvais pas beau mais en regardant d'un peu plus près, je le trouve très classe !

Connaissez-vous son nom, sa famille ou sa classification.

Papillon gris

Les contradictions de l'écologie

Alors que le monde est centré à Paris avec la grande conférence sur le climat, on ne peut pas s'empécher de réfléchir un peu. Réfléchir car l'information est inaudible ou incompréhensible. On nous dit que la planète est perdu qu'il faut la sauver. On nous dit que demain c'est la catastrophe et qu'il est trop tard. Ok ...

Mais au fait c'est quoi le problème ? Trop de pollution de rejet de CO2 etc ... OK
Et c'est quoi la solution ? Et c'est la qu'on ne comprend plus rien. Il y a une espèce de cacophonie incompréhensible.

Alors bien sûr j'ai essayé de réfléchir et de comprendre un peu.

Il y a la production d'électricité. Il faut produire moins d'électricité 'sale' et plus de 'propre'. Mettre plus de panneaux photovoltaique et de centrales hydroélectrique. C'est assez simple en fait. Le soleil produit de l'électricité le jour et le reste du temps quand il y a du vent les éoliennes travaillent. Et la nuit sans vent, on active les barrages.

Le chauffage : Il faut isoler les batiments.

Le transport : Et c'est la que l'incompréhension commence à venir. On fait comment ? La voiture électrique ne marche pas car il y a le problème du stockage et du prix des batteries. Le temps de la charge et l'autonomie sont aussi des désavantages. Le prix enfin fait comprendre que la voiture électrique restera marginale. On ne parle pas de transport pendant cette conférence.  Il y a le transport des personnes et des marchandises.

La mondialisation est anti-écologique. On nous dit que la mondialisation c'est bien, c'est la prospérité. Oui mais faire venir des jouets de Chine c'est écologique ? Pourquoi ces mêmes jouets sont moins cher que ceux fabriqués chez nous ? Le système favorise clairement le transport. En plus chez nous le travail est taxé trop taxé alors il vaut mieux travailler en Chine et faire venir le produit fini de la Chine. On ne parle pas de ce problème pendant cette conférence.

Et pourquoi pas détaxé le travail et taxé la distance ?

En france le travail est taxé à presque 50% si on cumul les charges salariales et patronales. Cela décourage la production local et encourage les délocalisations et fait augmenter le chômage et augmente les transports.

Le protectionisme est un gros mot. Mais si on ne taxait pas aux douanes mais selon la distance. Par exemple un produit venant de la Martinique serait plus taxé que venant de la Suisse. Plus un produit vient de loin plus on lui applique une taxe qui irait dans les caisses sociales (retraites, maladies etc..)

On parle toujours de circuit court, de proximité mais c'est dans cette direction qu'il faut aller pour limiter la catastrophe.

La contradiction c'est que l'écologie ne peut pas aller avec la mondialisation.

A-t-on entendu quelqu'un faire ces propositions ?






Pourquoi je n'aime pas la période de Noël

Noël n'est pas une fête biblique. Jésus n'est pas né en décembre ni en janvier. Les premiers chrétiens ne célébraient pas cette fête. Mais ce n'est que bien aprés qu'elle est devenue une fête religieuse.

Aujourd'hui, noël est une fête commerciale avant tout. Le prétexte de s'échanger des cadeaux est trop beau pour le commerce pour nous pousser la main et nous encourager à acheter plus.

Noël est une fête familiale. C'est l'occasion d'être ensemble autour d'un bon repas. Mais aujourd'hui la famile n'est plus à la mode. Elle est faible. Le modéle traditionelle de la famille avec un père, une mère et des enfants devient rare. Les gens sont seuls. Le mariage est devenu un contrat temporaire quand il existe. Les familles ne sont plus fortes. Ce sont souvent des lieux de conflits. Et à noël tout cela refait surface et nous nous sentons encore plus seul.

Et pour les gens avec peu de moyen, la société qui nous pousse à acheter toujours plus, cela est aussi difficile. Il ne peuvent pas acheter et se sentent frustrés.Noël augmente le sentiment d'inégalité.

Enfin en cette période ou l'écologie est à la mode, cette periode devient contradictoire. D'un coté on entend parler de changement climatique et de réduction d'émission de carbone avec un lot de culpabilité et d'un autre, on consomme de plus en plus. Le moyen simple de réduire l'émission de CO2 pourrait simplement de moins consommer des choses inutiles qu'on jette quelques années plus tard. N'avez vous pas remarquer que le samedi notre travail c'est de passer dans les supermarché plus à la décheterie. Ce que nous avons acheter il y a quelques temps nous le mettons à la décheterie. Pendant cette période de noël cela devient encore plus évident.

Alors quand on entend parler de COP21, de changerment climatique justement pendant la période de noël, on se dit que quelque chose ne va pas. Il y a des contradictions. Vivons plus simplement achetons simplement moins et uniquement ce que nous avons vraiment besoins. Et au lieu d'acheter encore plus soyons simplement plus à l'écoute de l'autre et passons juste plus de temps avec lui.




Quel est le nom de cet insecte

Ce soir je vois un drole d'insecte qui attire mon attention. Il essaye de se remettre sur ses pattes. Il a de grosses pinces devant.

Je prends alors un petit baton et le retourne. La photo n'est pas trés nette car il fait sombre et elle est prise avec un ordiphone mais on distingue bien la forme de cet insecte qui quelques minutes aprés s'est envolé.