Pourquoi l'Union Européenne n'est pas une démocratie


Parce que les traités européens énumèrent un catalogue de droits, ont mis sur pied un système juridique  performant et que les décisions européennes sont prises au Conseil de l’union européenne par les ministres et au parlement par des représentants élus au sein de chaque Etat membre, il n’y a rien à redire sur la démocratie européenne,  rien à lui reprocher. Ceux qui la rejettent sont donc des proto-fascistes irrationnels ou idiots qui, pour le moins, haïssent la démocratie.

On ne négocie pas avec le libre-échange


Le parlement européen a un pouvoir trés limité

le Parlement européen, composé de représentants sans mandats impératifs, peut censurer la Commission, mais pas proposer ou choisir ses membres; il n’a donc qu’un rôle de contrôle politique très limité du principal organe d’exécution de l’Union européenne


La commission européenne a de grand pouvoir

Elle peut, elle, proposer des lois; elle est même chargée de rédiger les règlements et les directives; pourtant, ses membres sont cooptés par les gouvernements des Etats membres selon une logique de politique interne qui n’a rien à voir avec la souveraineté des peuples et parfois même, rien à voir avec la compétence des individus choisis.

L'europe n'aime pas les référendums
En 2005 l'Europe a fait pression sur la France pour faire voter le parlement et non le peuple pour que le traité que le peuple avait rejeté passe et soit voté.


Clause guillotine
L'ouverture du marché à la Suisse ne se négocie pas. La Suisse est obligé d'appliquer les rêgles européennes même si elle ne fait pas partie de l'Union.

La Suisse et la conformité

Lundi 16 mai 2016 sur France 3 a été diffusé un documentaire "Au nom de l'ordre et de la Morale". 
Dans la 2e moitié du XXe siècle, la Suisse  a "rééduqué" de force des adolescents qui avaient pour seul tort de n'être pas conformes .

Pour l'auteur la Suisse , à son conformisme. La Suisse, c'est le pays du chocolat, de la tranquillité, des paysages parfaits, trop parfaits. J'ai regardé ce documentaire par hazard et cela m'a beaucoup parlé. Cela m'a aidé à comprendre la Suisse d'aujourd'hui et sa normalité et le rapport qu'elle a avec l'anticonformisme. 

La Suisse est un pays carré. Le drapeau est le seul a avoir une forme carré contrairement aux autres qui sont rectangulaires. Les interupteurs pour allumer la lunière sont carrés. Les points sur les i sont carrés et même la virgule décimale entre les francs et les centimes est un carré.


Mais la Suisse, c'est aussi le pays de la dénonciation, un pays où quand vous garez votre voiture de travers, vous êtes dénoncé, où les plus grands flics sont les citoyens.

La Suisse est la plus grande démocratie participative du monde, qui vit au rythme de trois ou quatre référendums par an, mais c'est aussi un pays de montagnes, de secrets, un pays très conformiste, où on est constamment sous le regard de ses voisins. 

C'est un pays où le citoyen a toute sa place, alors qu'en France, on a à l'inverse l'impression d'être constamment manipulé par les élites politiques. Tout ça est donc très contradictoire.

On pourrait penser que ce film c'est de l'histoire mais cela aide à comprendre comment pense les gens aujourd'hui particulièrement en lien avec le SPJ (Service de la Protection de la Jeunesse). Encore aujourd'hui le réflexe quasi automatique est l'éloignement et le foyer.

#NuitDebout ou le mouvement du 32 mars pour changer la société

Depuis le 1er avril ou 32 mars le mouvement nuit debout fait parler de lui. Ce mouvement est la suite de la contestation de la loi travail que le gouvernement veut mettre en place.

Chaque samedi des manifestations plus ou moins violentes s'organisent pour faire retirer cette loi, En fait cette loi devait simplifier le code du travail. Mais en réalité elle est plutôt favorable aux patrons. L'idée était de flexibiliser le marché du travail. Si une entreprise pourrait se séparer d'un employé plus facilement, elle embaucherait avec moins d'hésitation. Mais ce que les salariés ont retenus c'est qu'il y avait uniquement des régressions pour eux et peu d'avantages.



Donc certaines personnes ont décidé de se réunir sur les places publiques et de réfléchir, discuter, débatre sur la société. Aucun parti politique n'est derrière. Mais en sentant la chose on voit que ce mouvement est plutôt de gauche bien qu'ils ne se revandique ni de gauche ni de droite.

Ce mouvement se veut être une révolution à l'image de Podemos en Espagne. Ils se veut contre toute les injustices de ce monde. Le slogan 'Rêve général' fait penser que ce sont des rêveurs.

Pour l'instant ce mouvement est juste là. La mise en application de toutes ces idées est encore flou. Il n'y a pas de revendication claire et simple. Sont-ils mondialistes ou souverainistes ? Sont-ils pour la liberté d'entreprendre ? Sont-il pour un état plus fort ?

Ce mouvement me fait penser au mouvement #ONLR On ne lache rien issu de la manif pour tous qui était contre le mariage homosexuel.  Cela a donné naissance au mouvement des veilleurs.

Alors que le président français connait seulement 18% de soutien dans la population, on peut se demander si ce mouvement pourrait peser sur les prochaines élections.

Ce mouvement me fait penser à la révolution ukrainienne contre la corruption. On a vu qu'elle a conduit à une guerre et que la corruption n'a pas diminué.

Une dernière réflexion : En Grèce un mouvement anti austérité a mis en place un premier ministre il y a un an. Mais la suite des événement a montrer que cela n'a pas donné de fruit. L'Europe a obligé la Grèce à un programme d'austérité trés dur. La politique a -t-elle encore un pouvoir aujourd'hui ?

Le mouvement Nuit Debout a sa radio. Sur la plateform http://mixlr.com c'est la radio qui arrive avec le plus d'auditeur.radiodebout is on Mixlr