Défiscalisation des allocations familiales

Concernant les allocations familiales, la confédération suisse offre des allocations mensuelles suivantes doivent au minimum être versées pour chaque enfant dans tous les cantons :
  • une allocation pour enfant de 200 francs pour les enfants jusqu'à 16 ans ;
  • une allocation de formation professionnelle de 250 francs pour les enfants de 16 à 25 ans.

Ont droit aux allocations familiales, dans toute la Suisse, les salariés, les indépendants (depuis le 1.1.2013) ainsi que les personnes sans activité lucrative ayant un faible revenu . Une réglementation spéciale s'applique aux personnes travaillant dans l'agriculture.


Ces montants sont soumis à l'impôt. Par exemple une famille avec deux enfants vont toucher 4800 Fr qui s'ajoute au salaire. On va considéré que les impôts sont de 10% et que le salaire est de 5000 Francs avec 13 mois de salaires. On aura donc 65000 + 4800 = 69800 Fr imposable soit des impôts de 7000 environs.

D'un coté l'état donne une allocation et d'un autre elle en reprend une partie.

Le 8 mars 2014 les cytoens suisse devront voter oui ou non à la question

Pour des allocations pour enfant et des allocations de formation professionnelle exonérées de l’impôt .

Notre famille économisera 500 fr d'impôt. Cette initiative favorisera les familles et simplifira les formalités administratives.

Certain disent que cela favorisera les familles aisées. Je vais donc faire le calcul pour savoir si c'est vrai ou pas. Avec 3 familles une pauvre avec un salaire de 3000, une moyenne avec un salaire de 6500 et une riche avec un salaire de 15000.

Je vais considéré que la famille pauvre paye 5% d'impôt, la moyenne 10% et la riche 15%.

Si l'initiative passe la famille riche va économiser 2%, la famille moyenne payera 6% d'impôts en moins. Quand à la famille pauvre l'écart sera de 10%. Conclusion la famille pauvre est la grande gagnate.

Certains disent que cette initiative favorise les riches. Oui en valeur absolu la famille riche économise plus mais en valeur relative c'est la pauvre qui est gagante. Et quand on est pauvre un franc d'impôt est une grosse économie alors que quand on est riche 1000 Fr d'économie n'est qu'un chiffre.