Nick Vujicic en Italie, Suisse et France

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Nick Vujicic à Bienne en SuisseNick est né sans membres, et ce handicap majeur a été une épreuve terrible pour le jeune garçon seul et dépressif, qui plus que les autres adolescents s’est questionné sur le sens de la vie.Sans espoir, il n’envisageait plus d’autres perspectives que le suicide. Mais sa rencontre avec Jésus va bouleverser sa vie. Et lui dont les limites physiques sont visibles, parle désormais d’une vie sans limites pour le Seigneur. Lui qui n’a ni bras ni jambes, interpelle, annonce l’Evangile, le message du salut, le message de la grâce, communique l’espoir et demeure un extraordinaire témoin de la résilience et du contentement. Car c’est dans nos faiblesses que s’accomplit la puissance de Dieu.


Sa tournée européenne a commencé par l'Italie ou plus 4000 personnes étaient rassemblés pour l'écouter. Cette conférence avait été retransmis dans 60 lieux différents.

Le lendemain 6 500 personnes ont rallié la patinoire de Bienne le 13 juillet 2017 pour écouter le témoignage de Nick Vujicic né sans bras ni jambes

Dans un premier temps il remercie les bénévoles venus aider à la tenue de cette conférence





Plus de 2’500 autres ont suivi l’une des 23 retransmissions en direct dans différentes villes de Suisse. Invité par la Société Biblique de Genève – Maison de la Bible (SBG), il a expliqué comment l’absence de membres lui avait permis de se poser des questions sur le sens de la vie.Durant une heure et demie, Nick Vujicic a tenu en haleine son public pour son unique conférence en Suisse. Maniant tantôt l’humour, les anecdotes personnelles et les questions existentielles, il a témoigné avec authenticité comment il a trouvé un sens à sa vie, après être né sans bras ni jambes, il y 34 ans. «Je dois beaucoup à mes parents. J’ai eu la chance de grandir dans une famille qui m’aimait tel que j’étais.”

Et pourtant, l’amour et les encouragements de ses parents n’ont pas suffi pour donner un sens à sa vie. Après avoir affronté les moqueries, la dépression et des pensées suicidaires, il a embrassé la foi chrétienne à l’âge de quinze ans, et découvert que son parcours constituait une source d’inspiration pour des personnes de son entourage. Depuis, la foi joue un rôle majeur dans son existence. Nick a eu l’occasion de parler avec une dizaine de chefs d’Etat ou de gouvernements, avec des richissimes interlocuteurs et mais aussi des victimes d’esclavage sexuel. “Ce n’est pas l’argent, le pouvoir, la force ou le fait de naître avec des jambes et des bras qui rend heureux”. C’est le sens que l’on donne à sa vie qui confère une dignité à l’individu.

“Pas de bras, pas de jambes, pas de limites”

Partout où il est invité, le jeune homme rassemble les foules. La raison? Il est parvenu à faire de son handicap sa force: “Pas de bras, pas de jambes, pas de limites”. Résilience, acceptation et dépassement de soi figurent au menu de chacune de ses conférences.

A dix-sept ans, il fonde Life without Limbs (la vie sans membres). A vingt-et-un an, il décroche un diplôme d’enseignant en comptabilité et en finances. Une belle revanche pour celui qui avait été exclu de l’école en raison de son handicap.

Nick Vujicic vit aujourd’hui en Californie. Marié et père de famille, il est également l’auteur de plusieurs livres à succès, dont quatre ont été traduits en français.

Invité pour les 100 ans de  la Société Biblique de Genève

La venue Nick Vujicic en Suisse était organisée par son éditeur francophone, la Société Biblique de Genève – Maison de la Bible (SBG). Elle fête en 2017 un siècle d’édition de Bibles et d’ouvrages chrétiens. Pour son directeur, Jean-Pierre Bezin, “l’histoire de Nick Vujicic montre que le message de cet ouvrage millénaire change des vies encore aujourd’hui. Une belle façon de fêter notre jubilé”.


En France plus de 8000 personnes étaient rassemblée au Havre pour écouter Nick Vujicic.

En savoir plus sur Nick Vujicic voir sa fiche Wikipédia

Exodus

Rédigé par chris - - Aucun commentaire

Ce film retrace l'histoire de Moise adopté dans une famille d'Egypte.Dans l'Egypte Ancienne, deux princes, Ramsès et Moïse, sont élevés comme des frères. Tandis que Ramsès devient pharaon d'Egypte, Moïse apprend son appartenance au peuple hébreu, réduit en esclavage depuis plusieurs siècles. Dieu demande à Moïse de libérer son peuple. Cette histoire est tiré de la Bible.

C'est un peu une copie des 10 commandements. Le fait que ce film soit en relief lui en donne une tournure particulière. L'image est plus sombre. Le relief est bien mis en valeur pour les images fixes ou avec un mouvements. Par contre les scènes rapides sont sacadés. Une fatigue visuelle est ressentie.

Autrement l'histoire est vraiment transformée par rapport au récit de la Bible. Par exemple Moise n'a pas de baton. La traversé de la mer est la passage que j'ai préféré car trés réaliste. Dieu est présenté par un enfant. La voix forte et agée est transformée par une voix jeune. Moise discute avec Dieu mais n'invoque pas le fait qu'il ne sait pas bien parler et qu'il a besoin de Aaron son porte parole. Ce film comme les autres récits bibliques pousse à relire ces passages pour faire le comparatif de ce qui est écrit, ce qui n'est pas écrit mais vraisembable car la Bible n'en parle pas et ce qui est faux ou bien oublié.

Lire le récit de l'exode dans la Bible
Fil RSS des articles de ce mot clé