L'espéranto n'est pas mort

Beaucoup ont entendu parlé de l'espéranto, certain pensent que cette langue est morte. Elle a été une belle idée qui n'a pas marché. Domage !!!

« Non, l’espéranto n’est pas mort. » Ce sont les mots de Xavier Dewidehem, Lillois et président du comité d’organisation, qui se dit « très fier » d’accueillir un tel événement dans sa région. « Le but, c’est de réunir, de promouvoir et de diffuser l’espéranto au plus grand nombre », affirme le passionné. Cette année Lille a été choisie pour le 100e congrès mondial d’espéranto du 26 au 1er aout 2015.


Le premier événement de ce genre s’était déroulé à Boulogne-sur-Mer il y a cent ans. Tout est fait pour convaincre les personnes qui ne parlent pas l’espéranto : cours express, spectacles musicaux, animations, ateliers de chant en espéranto, expositions… L’occasion de devenir un as et de faire partie des deux millions de personnes qui parlent cette langue dans le monde.



Qu'est ce que l'espéranto

L’espéranto est une langue construite conçue à la fin du XIXe siècle par Ludwik Lejzer Zamenhof dans le but de faciliter la communication entre personnes de langues différentes. Zamenhof publia son projet en 1887 sous le nom de Lingvo Internacia (Langue Internationale), sous le pseudonyme de Doktoro Esperanto (Docteur qui espère), d’où le nom sous lequel la langue s’est popularisée par la suite.


L’Espéranto a été proposé comme langue internationale neutre en 1887 par le docteur L.L. Zamenhof, un médecin qui vivait dans la partie occidentale de l’empire russe. Il voulait éprouver avec quelques collègues une langue facile à apprendre et régulière, qui pourrait ensuite évoluer et devenir une seconde langue internationale pour tous. Zamenhof considérait qu’une langue neutre, appartenant à tous les hommes, constituerait non seulement un apport pratique, mais contribuerait aussi à l’atténuation des conflits et à la promotion de la paix.


Ainsi l'espéranto est une langue international, simple, logique et facile à apprendre. Elle n'a pas pour but de remplacer les langues nationales mais de devenir une langue de communication pour locuteur de langues différentes. Par exemple un français rencontre un chinois au lieu de parler soit chinois soit francais l'espéranto va être utilisé. Ainsi les efforts d'apprentissage seront répartis équitablement, chacun aura un effort mesuré à faire. C'est pour cela qu'on peut dire que l'espéranto est une langue équitable.


Avantages

L'espéranto est une langue facile à apprendre car elle est trés logique. Une fois mémorisé les quelques rêgles et les racines, on peut facilement trouver les mots et donc communiquer.


Pour un francophone, l'espéranto est facile car plus de 60% des racines de mots viennent du latin. Ainsi la plupart des mots ressemble au français. En fait cette langure ressemble aussi beaucoup à l'espagnol.


L'espéranto n'est pas seulement utile pour comprendre et parler en espéranto mais elle facilite l'apprentissage d'une autre langue. Autrefois on apprenais le latin ou le grec en disant que cela facilitera l'apprentissage d'autres langue. Le latin est une langue morte alors que l'espéranto est une langue vivante.



Inconvénients et critiques

Ceux qui critiquent cette langue disent qu'elle n'est pas utile car trop peu utilisé. En effet l'anglais est utilisé de fait comme langue internationale. Il est vrai qu'apprendre une langue qui n'est pas utilisé n'est pas motivant.


D'autres critiques viennent du fait de sa régularité, on dit donc que c'est une langue artificielle.


Une critique toute personnelle est le fait que l'espéranto est plus qu'une langue c'est devenue une philosophie, une sorte de doctrine et de religion. L'apprentissage de l'espéranto va avec l'affiliation à une organisation espérantiste. C'est un peu comme quand on se converti on se joint à une église.


Le plus gros point négatif est le fait que l'espéranto ne s'apprend pas à l'école. Il faut l'apprendre soit même. Cela freine consiérablement sa propagation et explique le faible nombre de locuteur. Pour l'instant les administrations n'ont pas jugé assez important l'apprentissage de cette langue pour l'ajouter dans les programmes scolaires.


Sa facilité est toute relative.


Que faire ?

L'apprentissage de l'espéranto doit être motivé par la curiosité et le jeu. En effet apprendre l'espéranto est vraiment amusant et motivant car on peut parler trés vite. Même si les chances de rencontrer par hazard une personne qui ne parle pas le français mais l'espéranto est trés rare cela vaut quand même le coup de l'apprendre et de l'utiliser. Utiliser l'espéranto est un acte de résistance à un rouleau compresseur culturel qui uniformise toute la planête. Plus l'espéranto est utilisé plus cela motive son apprentissage. Il manque encore un effet de masse à son appropriation par un grand nombre. L'espéranto est encore une utopie qui nous fait rêver. Nous avons besoin d'utopies qui peuvent se réaliser dans un monde globalisé.


Et pour finir

Voici un petit film en espéranto sur les couleur. Je suis sûr que vous comprendrez.






Découverte de la Croatie

Cette année la destination des vacances a été : la Croatie. J'avais lu et entendu des choses positives sur ce pays dans lequel je n'avais jamais été.

Départ dimanche par le col du Grand Saint Bernard. Il existe un tunnel entre la Suisse et l'Italie mais il est assez cher et comme le temps était trés beau, un passage par le col était assez logique.
Col du Grand Saint Bernard Suisse

Continuation jusqu'au lac de Garde. Nous prévoyons de passer la nuit dans un camping. La région du lac de Garde est une belle région trés touristique.

Le lendemain, on continue la route. Les autoroutes en Italie sont payantes et il faut de temps en temps payer environ 10 €. La traversé de l'Italie du nord doit couter environ 30 €.

Il n'y a pas de frontière entre l'Italie et la Slovénie, c'est comme entre l'Allemagne et la France. Cela donne une drôle d'impression d'entrer dans un ancien pays communiste sans présenter de carte d'identité car il n'y a aucun contrôle. Un simple panneaux indique le nouveau pays. Par contre il y a un contrôle entre la Croatie et la Slovénie. Le code internet de la Slovénie est .si. Ce code n'est pas trés connu.

Umag  est une petite ville moyennement belle. Il n'y a pas de plage mais des cotes rocheuses.
Umag slovénie

Il y a peu d'endroit pour se baigner, et il vaut mieux avoir des chaussure adapter pour marcher sur les rocher. Il y a cependant des jolies coins


Au début il y a un sentiment de perte de repère lié à la découverte d'un nouveau pays avec une nouvelle langue. Il semble que les panneaux sont écrits en deux langues. Peut être une langue slave et une langue qui ressemble à l'italien. Et comme j'ai la mauvais habitude de lire les manuels touristiques aprés avoir visité le pays, je reste avec cette incertitude. Le code internet de la Croatie est .hr, cela n'est pas vraiment mnémotechnique. La plupart des touristes viennent des pays venant du nord de la Croatie. (Slovénie, Tchéquie, Slovaquie, Allemagne, Hongrie, Autriche etc... ). Je ne suis pas encore trés doué pour identifier des véhicules venant de la Serbie et de la Bosnie.

Impression que l'argent est tellement important qu'il faut toujours acheter acheter, changer, retirer des billets à la machine. Un Kuna = 7.5€.  Je suis ici en vacances pour lacher prise et me reposer mais il faut toujours avoir de l'argent, calculer, payer pour tout. C'est le grand inconvénient de ne pas avoir pris une option all inclusive. J'avais lu que la Croatie n'était pas particulièrement bon marché et je constate que c'est vrai. La plupart des prix sont ceux des pays de l'ouest de l'Europe.

Mercredi Istralandia à Novigrad un joli parc aquatique pour vraiment s'amuser en groupe entre amis.


Excursion à l'ile de Cres. La Croatie c'est un pays avec des centaines d'iles. La plus grande c'est l'ile de Cres . En chemin on peut voir que le Sud de l'Istrie est assez sauvage. Il y a peu de village et pas d'agglomération, beaucoup d'oliviers et des vignes. Il y a de grandes étendues sauvages sans aucune habitation. L'est a plus de relief. Il y a comme des montagnes qui plongent dans la mer.

 On prend le ferry pour 12 kunas (entre 2 et 3€) par personne. Mais comme on a laissé la voiture, on ne continue pas sur l'Ile de Cres la plus grand ile Croate. Voici le tracé GPS pour ceux qui voudraient en connaitre la situation exacte. L'idée était de faire un tour de bateau bon marché tout en disant avoir été sur une ile en Croatie.

 
Retour Mardi avec une pause par Venise.

Trop de monde trop de stress. On se perd dans les ruelles. Cette ville est un vrai labyrinthe. Voici comment on a fait. Pause de la voiture à Mestre pour éviter d'avoir un parking trop cher prés de la gare. Il y a des train souvent. Le prix d'un billet de train est de 1.5€ par personne donc trés acceptable. On a marché jusqu'à la place Saint Marc puis pris le bateau bus (7.5€ par personne). Il est déconseillé de visiter Venise en pleine saison.

Aprés cette pause à Venise de quelques heures, on a continuer la route vers l'Ouest pour arriver en Suisse par le col du Simplon.

Des risques internet inattendus

On pense que les risques sur internet pour les enfants et adolescents sont identifiés. On imagine l'adulte qui se fait passé pour un enfant. Mais il peut être également tout autre.



Sur internet un nouvelle mode non connue se propage. C'est la scarification. Des jeunes montrent ce moyen pour échaper au réel et ce phénomène de mimétisme se propage. Une jeune fille voyant une photo de bras coupé avec des lames de rasoirs va essayer de faire la même chose.  C'est une forme d'addiction non vraiment connue. Les psychologues constatent juste le phénomène. Cette forme d'appel au secours peut ressembler à une tentative de scuicide.

Parent connaissez vous les relations internet de vos enfants ? Savez vous le contenu des discussions ? Vaste sujet de réflexion

Achat appareil photo Nikon D5300

Cela fait déjà longtemps que j'avais comme objectif d'acheter un vrai appareil photo . Jusqu'à ce jour c'était mon ordiphone qui était utilisé pour cela. Le but est d'avoir un appareil avec un bon objectif et une bonne sensibilité. L'ergonomie et la facilité d'usage étaient aussi des critères à prendre en compte.

Voici un avis à chaud juste aprés l'achat


Mon problème est que je fais souvent les choses dans le mauvais sens. Je me renseigne sur l'appareil aprés l'avoir acheté. C'est comme pour les vacances, j'achète le guide aprés avoir été dans le pays.

Donc le choix a été sur le Nikon D5300

Les avis faites par des 'spécialistes' semblent être trés positifs, trop positifs. Quand on sait que les blogueurs ne sont plus financer par de la publicités directes mais par des articles, cela relativise beaucoup la valeur de ces avis. En effet ces sites spécialisés qui testent des appareils ne sont pas trés crédibles si ils sont payés pour écrire un article.

Alors voila quelques pensées :
- La prise en main est assez aisée.
- La batterie se recharge avec un chargeur dédié. Cela signifie qu'il faut ce chargeur en plus en voyage. On ne peut pas le charger comme un téléphone avec un cable usb par exemple. C'est un mauvais point.
- Le format vidéo est mov. C'est un format exotique propriétaire. Cela signifie qu'il faut une éditeur et un convertisseur. Si j'avais cette information avant l'achat, j'aurais opté pour un autre appareil mais cette information n'est pas mis en avant. Je regrète donc le premier jour cet achat. Bon je me dit que c'est pour la photo et non pour la vidéo. Mais je comptais aussi faire des vidéo pour remplacer un vieux caméscope.
- La taille des photos est une qualité mais aussi un défaut. En effet chaque photo devient monstrueuse avec par exemple 6Mega. Ce qui oblige à réduire la taille pour la télécharger sur internet.
- Il y a un écran qu'on peut tourner pour faire des selfies
- il y a le wifi et le gps mais est ce vraiment utile sachant que pour transférer les photos sur ordi il faut un cable usb (non standard). Il existe tellement de sortes de cables usb.
- Il faut utiliser cet appareil vraiment pour faire un avis réel. D'ici un mois un autre avis sera écrit.

Voila donc je me vois déjà dans quelques années avoir cet appareil comme une charge. On a trop d'appareil qui deviennent tellement vite obsoletes et on doit les mettre à la décheteries ou bien ils nous encombres. On gardent tous ces appareils sans vraiment les utiliser.

A suivre ...