Nouvelle offre internet M-Budget en Suisse

En Suisse le prix d'internet est beaucoup plus cher qu'en France . En france on trouvait un internet fixe à 30€ par mois mais en Suisse le minimum était de 60 Fr pour l'offre la moins cher. C'est à dire deux fois plus cher pour avoir moins bien.

Depuis quelques temps M-budget (l'offre internet de migros) évolue et propose 3 paquets. Une offre entrée de gamme à 40Fr à 2M, une offre moyenne gamme à 60Fr à 10M et une offre haut de gamme à 20M pour 80Fr.

Ce qui est nouveau c'est l'offre à 40Fr.

Me concernant l'offre que j'avais correspondait à l'offre moyenne. Ce qui est nouveau c'est la possibilité de ne pas prendre le téléphone. De toute façon, je n'utilisais pas le téléphone fournie avec cette offre car il n'y avait pas de possibilité de filtrer les appels sortants. Pour le téléphone j'avais opté pour ovh (1€ par mois communications dans 40 pays inclus et possibilité de filtrages des numéros en sorti). Toutes les communications mobiles sont coupés car d'un prix prohibitif pour éviter des surprises désagréables sur la facture . Les appels sortant vers les mobiles sont fait par d'autres mobiles. En désélectionnant le téléphone fixe, on a un rabais de 10Fr par mois. Donc l'abonnement internet va passer de 60Fr à 50Fr pour avoir la même chose.

Présentation du MATAS Perspective 2015-2016

Dans le canton de Vaud, les élèves décrocheurs peuvent être conduit vers une structure spéciale pour les aider. Le MATAS. Les élèves continuent d'aller à l'école mais vont aussi certains aprés midis dans cette structure pour les faire racrocher et leur donner toutes les chances de réussir.

Voici une présentation audio du MATAS par Carole, stagiaire HES.

Module d'Activité Temporaire Alternative à la Scolarité

Pensée positive 2.0 la loi d'attraction enfin expliquée Yves-Alexandre Thalmann

En voiture Yves-Alexandre Thalmann était l'invité d'une émission de radio. On y parlait de psychologie.

La psychologie est une domaine complquée et abstrait mais la il y avait des mots tout simples et des choses concretes. On reproche à la pensée positive d'être sans fondement et induire des messages trompeurs. Si elle n'a pas le pouvoir de changer la vie comme par magie, elle convint bon nombre d’adeptes qui disent avoir vu des changements s’opérer dans leur vie depuis qu'ils pensent positif et ont chassé tant que possible le négatif de leur esprit.

Yves-Alexandre Thalmann a d'abord étudié les sciences naturelles à l'Université de Fribourg. Il obtient un doctorat en physique des particules en 1997. Il réalise bien vite que sa formation ne lui est d'aucune utilité pour affronter les difficultés relationnelles qu'il rencontre. C'est alors qu'il s'intéresse au domaine de la communication, qui devient rapidement une passion.Ce cheminement l'amène à étudier en France, en Belgique, puis au Québec, où il passe plus d'une année. Au bénéfice d'une licence en psychologie obtenue en 2000 à l’Université de Fribourg, il exerce actuellement en Suisse romande comme formateur et conférencier dans le domaine des compétences interpersonnelles.

Ecouter l'émission


Lien vers le livre

Les contradictions de l'écologie

Alors que le monde est centré à Paris avec la grande conférence sur le climat, on ne peut pas s'empécher de réfléchir un peu. Réfléchir car l'information est inaudible ou incompréhensible. On nous dit que la planète est perdu qu'il faut la sauver. On nous dit que demain c'est la catastrophe et qu'il est trop tard. Ok ...

Mais au fait c'est quoi le problème ? Trop de pollution de rejet de CO2 etc ... OK
Et c'est quoi la solution ? Et c'est la qu'on ne comprend plus rien. Il y a une espèce de cacophonie incompréhensible.

Alors bien sûr j'ai essayé de réfléchir et de comprendre un peu.

Il y a la production d'électricité. Il faut produire moins d'électricité 'sale' et plus de 'propre'. Mettre plus de panneaux photovoltaique et de centrales hydroélectrique. C'est assez simple en fait. Le soleil produit de l'électricité le jour et le reste du temps quand il y a du vent les éoliennes travaillent. Et la nuit sans vent, on active les barrages.

Le chauffage : Il faut isoler les batiments.

Le transport : Et c'est la que l'incompréhension commence à venir. On fait comment ? La voiture électrique ne marche pas car il y a le problème du stockage et du prix des batteries. Le temps de la charge et l'autonomie sont aussi des désavantages. Le prix enfin fait comprendre que la voiture électrique restera marginale. On ne parle pas de transport pendant cette conférence.  Il y a le transport des personnes et des marchandises.

La mondialisation est anti-écologique. On nous dit que la mondialisation c'est bien, c'est la prospérité. Oui mais faire venir des jouets de Chine c'est écologique ? Pourquoi ces mêmes jouets sont moins cher que ceux fabriqués chez nous ? Le système favorise clairement le transport. En plus chez nous le travail est taxé trop taxé alors il vaut mieux travailler en Chine et faire venir le produit fini de la Chine. On ne parle pas de ce problème pendant cette conférence.

Et pourquoi pas détaxé le travail et taxé la distance ?

En france le travail est taxé à presque 50% si on cumul les charges salariales et patronales. Cela décourage la production local et encourage les délocalisations et fait augmenter le chômage et augmente les transports.

Le protectionisme est un gros mot. Mais si on ne taxait pas aux douanes mais selon la distance. Par exemple un produit venant de la Martinique serait plus taxé que venant de la Suisse. Plus un produit vient de loin plus on lui applique une taxe qui irait dans les caisses sociales (retraites, maladies etc..)

On parle toujours de circuit court, de proximité mais c'est dans cette direction qu'il faut aller pour limiter la catastrophe.

La contradiction c'est que l'écologie ne peut pas aller avec la mondialisation.

A-t-on entendu quelqu'un faire ces propositions ?