Continuer ou ne pas continuer

Régulièrement je me pose la question de continuer ou pas ce blog. Et la vue des dernières statistiques n'est pas trés encourageante.

Au début je me disais, il faut des contenues de qualité, il faut de la patience, il faut travailler sur le référencement etc. etc..  Mais je me dis que les temps ont changés.

On est plus dans les années 2000, aujourd'hui les gens sont enfermés dans des applications. Ils sont sur facebook, instagram et n'en sortent pas. Les murs existent. Internet n'est plus l'espace ouvert d'expression libre. Pour persé, il faut plus.

Alors oui quand on écrit un blog le but est d'être lu. Si peu de monde lisent on passe beaucoup de temps à s'investir pour un résultat trés maigre.

Alors toujours les mêmes pensés viennent. Un blog qui n'est pas ciblé sur un public mais qui parle de tous dans tous les sens est un exemple à ne pas suivre. Il faudrait peut être faire un blog photo, un blog musique, un blog réflexion, un blog technique bref avoir des sujets ciblés et y rester. L'erreur est d'écrire des sujets trés divers.

La boite de résonnance à coup de gueule n'a jamais existé que dans mon imagination. Les lecteurs sont des internautes perdus, il n'y a aucune communauté fidèle.

Faire un n'est pas facile et cela l'est de moins en moins. Internet continue sa consentration.

Je ne vais pas finir sur cette note pessimiste. Je vais m'accrocher à une lueur d'espoir que je trouve grâce aux réseaux sociaux fédérés. Mastodon, peertube, Hubzilla, Pixelfed et autre plume, ces outils foisonnent et sont fédérés. Ils ont pour but de pouvoir se suivre, de communiquer entre eux. Peut être un outil permettra de remplacer pluxml et des lecteurs attendront le prochain article pour le commenter. Ce jour est encore loin que mais il approche. Les outils se multiplient. Et pourquoi ne pas ajouter une touche de fédération dans pluxml. Stop j'arrête de réver.

Les Suisses aiment leurs banques mais les banques n'aiment pas les Suisses de l'étrangers.

Le 10 Juin les suisses ont voté massivement contre l'initiative Monnaie pleine. Les banques vont continuer à gagner beaucoup d'argent et à préter de l'argent qu'elles n'ont pas.


Si vous habitez autre pays que la Suisse et que vous êtes suisse, vous pourrez constater que les frais bancaires sont quelque peu exhorbitant. Par exemple environ 500Fr par an pour un compte UBS.


Bref si vous avez un compte dormant avec un sommes d'argent que vous déposez et que vous utiliserez à votre retour ou pendant vos visites, celui ci va s'épuiser assez vite si vous le laisser ouvert.

Conclusion les Banques n'aiment pas les suisses vivant à l'étranger.

Au revoir gnusocial


Le 15 juin je ferme mon compte Gnusocial . kris@herds.eu Je l'utilisais de moins en moins et il est temps de couper cette vieille branche. Un de mes défauts est d'être trop conservateur et de garder de vieux comptes. Je me disperse et mon énergie est dilué au lieu d'être concentrée vers quelques projets ou orientations importantes.

Quelques défauts de Gnusocial

Gnusocial n'est plus développé ou presque plus. On parlait d'y intégrer ActivityPub mais on attend toujours. Gnusocial n'a pas changé depuis des années. La masse est venu sur Mastodon . Mastodon a réussi à populariser aprés Diaspora l'usage de réseaux décentralisés. Au niveau confidentialité, Gnusocial n'est pas le meilleur outil. En effet on ne maitrise pas les photos ou messages envoyés sur les autres serveurs. Par exemple aprés le 15 juin, je suis sûr de trouver sur d'autres serveurs mes anciens messages. Bon avec le temps ils vont disparaitre mais ce serait bien que si je supprime mon compte, tous mes messages soit supprimés non seulement sur le serveur sur lequel je suis mais encore sur toute la fédération.

Un autre défaut que je reproche à Gnusocial est l'usage mobile. Les applications compatible sont compliquées et je n'ai jamais réussis à vraiment les prendre en main. J'utilisais AnsStatus mais à part lire les messages et envoyer un message à tous, je n'ai jamais réussi à savoir comment suivre ou pas un compte. J'ai trouvé que cette appli était confuse. J'ai trés bien réussi par contre à prendre en main Tusky mais qui ne fonctionne pas avec gnusocial.

Gnusocial a été un beau projet

Autrement Gnusocial a été un beau projet. Il s'installait relativement facilement sur un serveur LAMP même mutulisé, c'était le premier vrai logiciel à fédérer. Quand je parle Gnusocial j'inclus StatusNet.

Petit rappel en 2008 lancement de Identi.ca par des investisseurs une alternative à Twitter. En 24 heures plus de 8000 comptes sont inscrits. En 2009 Status.net propose des microblog sous le nom de domaine status.net. On pouvait ainsi avoir un site nom.status.net qui était en fait un petit twitter. C'est la première fois que des réseaux sociaux pouvaient communiquer entre eux. Evidement Status.net pouvait s'installer sous n'importe quel domaine. En 2013 Evan Prodromou le fondateur annonce la fermeture de Identica. Il se lance dans un nouveau projet Pump.io. Peu de temps aprés la commununauté GNU reprend le source avec le nom Gnusocial.

Hubzilla

Par contre je continue à utiliser Diaspora et surtout Hubzilla avec le compte chrisfr@gerzilla.de ( https://gerzilla.de/channel/chrisfr ). Vous pouvez ajouter mon compte depuis n'importe quel réseau Mastodon, Gnusocial, Friendica ou Diaspora etc... Je me concentre donc sur Hubzilla qui à mon avis est vraiment un projet d'avenir. La grosse force de Hubzilla est la confidentialité et l'identité nomade. Par contre il y a encore des progrès dans l'ergonomie et la simplification d'usage. Je rêves des petits Hubzilla léger et simples. Un pour du microblog, un autre pour du cloud, un autre pour le partage de photo, un autre pour du réseau social, un autre en tant que module de commentaire  intégrable à la façon disqus. Bref je rêve. En attendant Hubzilla est un outil à faire tout : Blog, wiki, photos, réseau social, espace de partage de fichier et de synchronisation et j'en oublie.

Informaticien

Je tombe par hazard sur cette remarque ...

Et je me dit que ce que je rencontre chez moi n'est pas une exception. On voit ici que l'offre d'emploi est trés spécifique. Bref on recherche le mouton à cinq pattes. Mais à mon travail j'ai l'impression que c'est ce qu'on me demande au quotidien. Résoudre tous les problèmes divers ainsi que faire avancer les projets.

Phil Wickham - Till I Found You


Phil Wickham sort cette année 2018 des nouveaux titres. Till I found you. Jusqu'à ce que je te trouve.  J'aimais beaucoup Phil Wickham il y a quelques années avec des mélodies trés douces et profondes ainsi qu'un texte touchant. Mais ces dernières années, la mode était passé pour d'autres écoutes comme Jordan Feliz ou d'autres.  Il faut peut être écouter ce morceau quelques fois pour l'apprécier.

[Verse 1]
I searched through the Earth for something that could satisfy
A peace for the hurt I had buried deep inside
Knees on the floor, I finally found everything I needed
You lifted my soul and opened up my eyes

[Pre-Chorus]
I never knew anything lasts forever
Till I found You, till I found You
I never dreamed anything could be better
Till I found You, till I found You

[Chorus]
You're rewriting my story
And I'm brand new like a morning
Oh, I never knew anything lasts forever
Till I found You
Till I, till I found You

[Post-Chorus]
Till I, till I found You
Till I, till I found You
Till I, till I found You

[Verse 2]
Gone are the days I'm chasing after what won't last
I'm done with building these castles that crumble like sand
Oh, knees on the floor
I finally found that everything I needed was always right in front of me
You gave me a name
You changed everything, yeah ye