Assemblée de commune

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre mais quand j'ai reçu cette feuille d'information de la commune je me suis dit : Je vais y aller. Ce sera l'occasion de savoir ce qu'il se passe.

Je m'attendais cependant à une réunion d'information sur des projets en cours ou un renouvellement de conseiller ou un truc de ce genre.

En fait cette assemblée était vraiment différente. Impression de ne pas comprendre le fonctionnement d'une commune. On parlait un langage avec des mots non connus. groupes, commissions, président, syndic, conseiller etc... Qui fait quoi  pour combien de temps comment. Il manquait des informations de bases. On y demandait des personnes mais pour faire quoi ? Peut être fallait il s'engager et savoir aprés.

Autre chose surprenante est le cinéma. Des intervenant commençaient toujours de parler avec une introduction pompeuse d'un autre temps 'Mr le président, Madame la syndic, Mr les conseillers, ... ' En clair l'utilisation de qualificatif Monsieur, Madame, Mr le président était vraiment fréquent trop. Cela ressemblait à des discours du parlement alors qu'on était dans une petite réunion communale.

Conclusion : Il va falloir encore s'imprégner pour savoir qui fait quoi et comment fonctionne une commune.

Boite à échange de livres

De plus en plus de villes mettent en place des lieux d'échange de livres. Cossonay en Suisse en est une. Au lieu de mettre vos vieux livres qui vous encombrent à la décheterie, vous les poser dans cette boite. Si vous voulez découvrir un livre, servez vous c'est gratuit. Un livre peu ainsi être lu plusieurs fois.

La Suisse pays propre ?

Déchets sauvages, la peste de nos rues

Chaque jour 12 tonnes d'emballages, bouteilles, journaux sont ramassés au sol dans une ville comme Genève. 12'000 kilos! Le « littering » prend des proportions inquiétantes. Le fléau contamine même la campagne: à Fribourg, du bétail blessé par des fragments de bouteille doit régulièrement être abattu. L'Office Fédéral de l'Environnement évalue à 192 millions de francs, la somme nécessaire chaque année en Suisse pour ramasser ce que d'autres jettent par terre.

Nouvelle offre internet M-Budget en Suisse

En Suisse le prix d'internet est beaucoup plus cher qu'en France . En france on trouvait un internet fixe à 30€ par mois mais en Suisse le minimum était de 60 Fr pour l'offre la moins cher. C'est à dire deux fois plus cher pour avoir moins bien.

Depuis quelques temps M-budget (l'offre internet de migros) évolue et propose 3 paquets. Une offre entrée de gamme à 40Fr à 2M, une offre moyenne gamme à 60Fr à 10M et une offre haut de gamme à 20M pour 80Fr.

Ce qui est nouveau c'est l'offre à 40Fr.

Me concernant l'offre que j'avais correspondait à l'offre moyenne. Ce qui est nouveau c'est la possibilité de ne pas prendre le téléphone. De toute façon, je n'utilisais pas le téléphone fournie avec cette offre car il n'y avait pas de possibilité de filtrer les appels sortants. Pour le téléphone j'avais opté pour ovh (1€ par mois communications dans 40 pays inclus et possibilité de filtrages des numéros en sorti). Toutes les communications mobiles sont coupés car d'un prix prohibitif pour éviter des surprises désagréables sur la facture . Les appels sortant vers les mobiles sont fait par d'autres mobiles. En désélectionnant le téléphone fixe, on a un rabais de 10Fr par mois. Donc l'abonnement internet va passer de 60Fr à 50Fr pour avoir la même chose.