Pourquoi je suis contre la déchéance de nationalité

On parle depuis peu de déchéance de nationalité pour des citoyens nés français pour crime grave. La plupart sont pour. En effet les derniers actes terroristes ont permis cela.Evidement comme on ne peut pas être sans nationalité cela touche uniquement les personnes ayant plusieurs nationalités.
Est ce que cette mesure permettrait de faire diminuer le terrorisme ? Evidement non. Les vrais terroristes n'ont rien à faire d'une nationalité. Ils se donnent la mort la plupart du temps.
Une nationalité n'est pas une récompense (par exemple Lassana Bathily, héros de la porte de Vincennes )  ou une punition. Une nationalité n'est pas un titre de noblesse. Certaines nationalité aurait-elle plus de valeur que d'autres ?

Une nationalité c'est l'appartenance à une nation. Généralement nos parents ou notre naissance nous donnent une nationalité.

Cette loi met en apparence une discrimination. Admétons qu'on accepte que la déchéance de nationalité soit une punition. Seuls certains citoyens pourrait avoir cette punition, ce sera les binationaux.

Outre le fait que la déchéance de nationalité n'aurait pas d'impact sur les terroristes et qu'enlever une nationalité n'est pas une punition, on peut aussi se poser la question sur la raison. Le mot terrorisme dans certain pays est synonime d'ennemie voir d'opposants. En Ukraine les russes sont parfois appelés terroristes. Et demain on pourrait élargir les conditions de perte de nationalité de tous les oposants. Etant donné qu'il faut une nationalité pour voter, cela éliminerait facilement les votes protestataires.

En fait on peut parier que cette mesure ne sera pas appliqué. Elle est uniquement symbolique.

Marche pour Jésus 30 mai 2015

Ce samedi a eu lieu la marche pour Jésus.
Marche pour Jésus

Nées en 1987 à Londres, ces manifestations ont progressivement conquis le monde. En France, la première "Marche pour Jésus" a eu lieu en 1991, et les dernières ont rassemblé entre 2500 et 5000 personnes au total dans cinq villes au printemps 2014, selon leurs organisateurs. Cette année, les mêmes espèrent jusqu'à 10000 manifestants cumulés dans les sept grandes villes où des cortèges sont prévus: Bordeaux, Lille, Montpellier, Nantes, Strasbourg, pour la première fois Marseille, et Paris.

Comme le précise Sébastien Fath cette année l'accent a été mis sur l'unité et le témoignage des chrétiens sur la place publique.

 La marche pour Jésus est l’événement chrétien annuel régulier non institutionnel le plus important en termes d’impact grand public au niveau national. Actuel, il n’exprime néanmoins aucune revendication. C’est le témoignage joyeux et paisible d’une foi vivante qui veut toucher les cœurs. Une occasion exceptionnelle pour des chrétiens de différentes sensibilités d’aller à la rencontre de leurs concitoyens et de témoigner publiquement et ensemble de leur foi en Jésus-Christ