Les Suisses devront payer le roaming à l'aéroport de Bâle-Mulhouse

Rédigé par chris - -
Alors que l'Union Européenne baisse ses frais de roaming avant de les annuler définitivement en Juin 2017, la Suisse continue a taxer les frais d'itinérances.
Aéroport Mulhouse Bâle roaming itinérance
Plus fort, si vous prenez l'avion à l'aéroport de Bâle Mulhouse, vous ne pourrez plus utiliser de réseau suisse car ils vont couper. En attendant votre avion, vous devrez utiliser les réseaux français et donc payer les frais d'itinérance.

En 2004, Swisscom a monté son installation près de l'EuroAirport, situé à Saint-Louis (F). L'opérateur partait du principe que le traité signé en 1949 entre la France et la Suisse au sujet de l'aéroport binational légitimait aussi les infrastructures de téléphonie mobile.

Le cas présent montre qu'il n'en était rien. Swisscom et Sunrise devront donc débrancher leur antenne d'ici au 24 mai

Le mouvement nuit debout est il comme le delta de l'Okavango

Rédigé par chris - -
Depuis le 32 mars 2016 le mouvement NuitDebout prend de l'ampleur et fait parler de lui. Certain n'aime pas ce mouvement et le décrédibilise en mettant en valeur leurs points faibles et leurs failles. Il peut y avoir des débordements ou des dégradations. Mais globalement ce mouvement est vu avec un oeil sympatique.

Delta de l'Okavango vue du ciel

Avec le rejet de la classe politique on a l'impression que ce mouvement est un vent nouveau. Ce serait un espoir pour beaucoup, une révolution.

Ce mouvement ressemble beaucoup au mouvement des indignés en Espagne ou Ocupy aux Etats-Unis. L'idée est de se diriger vers une démocratie participative.

C'est bien de discuter, débattre, s'écouter. Mais qui détient les vrais pouvoirs ? Ce mouvement peut-il vraiment changer quelque chose ? 

NuitDebout pourrait ressembler au delta de l'Okavango. Un fleuve qui ne se jette pas dans la mer. L'eau disparait dans le sable d'un désert, elle s'évapore et disparait.

On constate effectivement que ces dernières années les politiques ne peuvent plus changer les choses, ils ne décident plus. Ils deviennent de simple gestionnaires. Il faut baisser les dépenses, augmenter les impôts, rembourser la dette. Les marges de manoeuvres sont devenus tellement étroites qu'il devient impossible de changer quoi que ce soit. En plus la démocratie ne fonctionne plus. La population n'a plus l'impression qu'on la représente et qu'on travaille à son bien.

En fait l'Union Européenne avance. C'est elle qui décide. Si les pays ne sont pas content c'est le même prix, ils doivent obéir et avancer. Ils ont le droit de râler mais au final, rien ne change. 


Une majorité de francais veulent un référendum sur le #frexit

Rédigé par chris - -
Selon un sondage 53% des français voudrait qu'un référendum sur la sortie de l'Union Européenne soit organisé.




La France pays fondateur de l'Europe avec 5 autres pays est maintenant le pays qui est le plus eurosceptique de l'union.

Il faut dire que la crise des réfugiés avec la crise économique ne donne pas une bonne image de l'Europe. On a l'impression que l'Europe est antidémocratique, qu'elle impose des directives que les gouvernement mettre en oeuvre.

La loi travail en France est l'exemple type. Des réformes que Bruxelle demande à la France afin de réformer ce pays. Ainsi les gouvernements de droite comme de gauche serait obligés de mettre en place ces réformes de grés ou de force. Ainsi l'alongement de l'âge du départ à la retraite, les diminutions de prestations sociales et autres acquis sociaux seraient des feuilles de routes que les gouvernements devraient mettre en place afain d'améliorer la compétitivités des entreprises.

Bref l'idée britanique de sortir de l'Europe commence à donner des idées à d'autres pays.

Certains partis politiques ont pour principal programme la sortie de l'Europe. C'est le cas de l'UPR . Selon lui l'Union ne peut pas changer et la seule issu est de reprendre la souveraineté en sortant de l'Europe et donc de l'EURO.

Il faut espérer que ce référendum ne suivra pas l'exemple du référendum de 2005.

Autres articles sur l'Europe

La France est le premier pays d'émigrants vers Israel

Rédigé par chris - -
Pour les juifs, fait son Alya est quelque chose de fort. C'est le retour au pays. Depuis 50 ans de tout le monde des juits reviennent en Israel . L'électrochoc a été la deuxième guerre mondiale.

France compte environ  475,000 Juifs, ce qui en fait le troisième pays avec la plus grande population juive. Mais l'antisémitisme grandissant pousse les juifs à partir. La moitié des actes racistes sont contre des juifs alors que la population juive est de 1%.





Ce graphique dont la source vient du site vox nous montre clairement que la France est le premier pays ou les juifs vont en Israel. La France n'est plus seulement un pays d'immigration mais ici c'est un pays d'émigration.
Classé dans : France - Mots clés : aucun

Pourquoi je suis contre la déchéance de nationalité

Rédigé par chris - -
On parle depuis peu de déchéance de nationalité pour des citoyens nés français pour crime grave. La plupart sont pour. En effet les derniers actes terroristes ont permis cela.Evidement comme on ne peut pas être sans nationalité cela touche uniquement les personnes ayant plusieurs nationalités.
Est ce que cette mesure permettrait de faire diminuer le terrorisme ? Evidement non. Les vrais terroristes n'ont rien à faire d'une nationalité. Ils se donnent la mort la plupart du temps.
Une nationalité n'est pas une récompense (par exemple Lassana Bathily, héros de la porte de Vincennes )  ou une punition. Une nationalité n'est pas un titre de noblesse. Certaines nationalité aurait-elle plus de valeur que d'autres ?

Une nationalité c'est l'appartenance à une nation. Généralement nos parents ou notre naissance nous donnent une nationalité.

Cette loi met en apparence une discrimination. Admétons qu'on accepte que la déchéance de nationalité soit une punition. Seuls certains citoyens pourrait avoir cette punition, ce sera les binationaux.

Outre le fait que la déchéance de nationalité n'aurait pas d'impact sur les terroristes et qu'enlever une nationalité n'est pas une punition, on peut aussi se poser la question sur la raison. Le mot terrorisme dans certain pays est synonime d'ennemie voir d'opposants. En Ukraine les russes sont parfois appelés terroristes. Et demain on pourrait élargir les conditions de perte de nationalité de tous les oposants. Etant donné qu'il faut une nationalité pour voter, cela éliminerait facilement les votes protestataires.

En fait on peut parier que cette mesure ne sera pas appliqué. Elle est uniquement symbolique.
Fil RSS des articles de cette catégorie