Hubzilla : un diamant dans la poussière.



L'heure est venu de faire des bilans . Voici une réflexion sur hubzilla en cette fin d'année 2017. Une article de réflexion, un peu critique mais pas tant que ça finalement. Peut être il vous donnera envie de voir par vous même. Peut être vous confirmerez... ou pas. Vous pouvez réagir, compléter ou valider ces réflexions, Vous pouvez commenter ici, sinon sur mon canal que vous pouvez suivre sur Mastodon, Diaspora ou autres réseaux sociaux compatible ActivityPub .

Hubzilla est un outil qui mériterait mieux. Il ressemble à un diamant dans un tas de poussière. On ne le voit pas. On pense que c'est juste un caillou comme il y en a plein.

Hubzilla est une plateforme qui permet de communiquer de façon décentralisée. On peut publier des informations, suivre d'autres canaux ou contacts comme on le fait sur des réseaux sociaux. C'est décentralisé c'est à dire qu'on a pas besoin d'ouvrir plusieurs comptes un par site. C'est compatible avec les grands réseaux sociaux populaires comme Mastodon, Diaspora et Gnusocial. Mais plus fort, on peut cloner ou bouger son compte facilement sans avoir à redemander à nos contacts de nous suivre. C'est l'identité nomade l'ADN de Hubzilla. En plus on peut faire des pages web, travailler avec des wiki, gérer son calendrier avec CALDAV, synchroniser ses fichiers etc... Le tout avec un niveau de permission très pointu et une grande sécurité. Cet outil s'installe relativement facilement sur un serveur même petit.

Mais pourquoi est-il si peu utilisé ? Les francophones sont particulièrement peu nombreux. Je vais ici essayer de chercher des raisons par des hypothèses.

L'inscription

Pour aller sur hubzilla, il faut vraiment le vouloir. Il faut déjà trouver un hub. Il y en a plein mais certains sont morts, inactifs ou vieux. Certains demande une validation de l'administrateur qui ne vient jamais. Certains demandent une validation de l'email qui ne vient pas non plus. La première page affiché aprés inscription est la page paramétrage qui est un choc. On ne comprend pas ce que c'est et elle nous donne envie de partir. Rien n'attire. Et une fois ces obstacles franchis, on ne sait pas comment utiliser l'outil.

L'ergonomie

Le gros point faible de Hubzilla est son ergonomie. Il faut chercher ce qu'on veut faire. On devrait savoir utiliser une application sans lire de documentation ni chercher. Cela devrait être logique, simple et évident. Hubzilla demande à l'utilisateur un effort. Il faut apprendre, chercher et persévérer. C'est généralement pas les qualités que la plupart des gens ont.

La complexité

Hubzilla a tellement de fonctionnalité qu'il est compliqué. Il y a des paramétrages partout. Des paramétrages au niveau de l'administrateur (bon là on peut accepter), des paramétrages au niveaux de l'utilisateurs. Des choses qu'on peut faire ou pas. Cette complexité est une vraie faiblesse.

Effet réseau

Quand on arrive sur Hubzilla malgré les difficultés à l'inscription et les premiers pas en tant que membre, on se sent seul. Il y a peu de monde. Le monde attire le monde et inversement. Une des raisons pourquoi Hubzilla n'est pas utilisé est parce que peu de monde l'utilise. Le serpent se mort la queue. Comment briser ce cercle ?

Honte d'inviter quelqu'un

Il y a peu de monde mais je vais inviter mes amis. Eux vons inviter leurs amis et le monde viendra. Mais ... Je commence à avoir honte. Pour les raisons expliqués plus haut, j'ai un peu honte. J'invite une personne et je retiens mon souffle. La plupart du temps, l'invitation fait plouf. Le taux de réussite est trés faible.


Comment mettre en valeur ce diamant

Hubzilla est comme un diamant dans la poussière. On ne voit pas sa valeur. Mais il faut savoir le tailler ce diamant, le mettre dans une jolie boite et le mettre à la lumière.

Que manque-t-il à Hubzilla ? Propablement pas de nouvelles fonctionnalités. Il y en a déjà beaucoup, trop peut-être. Comment simplifier ce qui est complexe ? Comment rendre facile ce qui est difficile. C'est le défi à relever pour que l'utilisateur retrouve un peu plus de sa liberté en maitrisant mieux ses données.

Site officiel hubzilla

Hubzilla francophone

Terre en vue - carte au trésor (8/8)

Article précédent : écueils

Eternelle espérance

« Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité. »

(la Bible, évangile selon Jean 17, 17)

« Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point. »

(évangile selon Luc 21, 33)

Malgré les difficultés de la vie, Celui qui nous a fait ces promesses est FIDELE et nous invite à lui faire une totale CONFIANCE. Jusqu’à ce qu’on soit parvenu au but, étant mort physiquement dans la foi en Lui mais vivant spirituellement, ou parvenant au jour de l’enlèvement des croyants, aux temps de la fin :

« Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement.

Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. »

(1e lettre de Paul aux Thessaloniciens 4, 16-17)

« Alors ceux qui craignent l’Eternel se parlèrent l’un à l’autre; l’Eternel fut attentif, et il écouta; et un livre de souvenir fut écrit devant lui pour ceux qui craignent l’Eternel et qui honorent son nom.

Ils seront à moi, mon trésor particulier, dit l’Eternel des armées, au jour que je prépare; j’aurai compassion d’eux, comme un homme a compassion de son fils qui le sert.

Et vous verrez de nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.

Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume; le jour qui vient les embrasera, dit l’Eternel des armées, Il ne leur laissera ni racine ni rameau.

Mais pour vous qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de la justice, Et la guérison sera sous ses ailes; vous sortirez, et vous sauterez comme les veaux d’une étable,

Et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, dit l’Eternel des armées. »

(livre du prophète Malachie 3, 16 à 4, 3)

« Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.

Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux.

Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux.

Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. »

(Apocalypse de Jean 21, 1-4)

« … Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement.

Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre;

et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.

Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! »

(Apocalypse 22, 17-20)

_____________

La cité à venir Paroles et musique : Pierre Lachat (album D’un autre terroir 1992)

Il y aura un nouveau ciel
Et une nouvelle terre
On verra descendre du ciel
La nouvelle Jérusalem
Prête comme une épouse
Qui s’est parée pour son époux

Voici la demeure de Dieu
Et la demeure des hommes
Il habitera avec eux
Il essuiera les larmes de leurs yeux

Il n’y aura plus de mort
Il n’y aura plus de cri
Et celui qui est assis
Sur le trône dit :
Voici je fais toutes choses nouvelles

La ville sera faite d’or pur
La muraille tout en jaspe
Chaque porte sera d’une perle
La place d’or pur comme du verre transparent

La gloire de Dieu l’éclairera
Les nations marcheront à sa lumière
Et les rois de la terre
Y apporteront leur gloire

Il n’y aura plus de deuil
Il n’y aura plus de nuit
Et celui qui est assis
Sur le trône dit :
Voici je fais toutes choses nouvelles

Nous n’avons pas ici de cité permanente
Mais nous cherchons celle qui est à venir

_____________

Si vous n’avez pas compris comment on pouvait parvenir à cette terre de repos véritable, où les angoisses et les injustices n’existent plus, nous vous invitons à passer en revue l’ensemble des onglets de ce site, depuis L’enjeu jusqu’à celui-ci. Si vous croyez, votre vie ne manquera pas de s’éclairer. Cette promesse est pour tous ceux qui croient, aussi loin que le Grand Seigneur de l’univers en appellera.

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

L’enjeu – Fausses pistes – Case départLa bonne piste – La clé – Garder le capEcueils - Terre en vue

Écueils - carte au trésor (7/8)

Article précédent  : Garder le cap

Attention aux écueils Attention aux écueils 

Ayant été rendus libres de nos chaînes intérieures par la foi en Celui qui s’est écrié sur la croix de Golgotha : « Tout est accompli ! », il ne s’agit pas de rester ou de redevenir esclaves des manières de penser faussées, et de rester ou de retomber dans les habitudes de vie de la société qui nous entoure. Sans entrer pour autant dans la rébellion, restant autant que possible soumis aux autorités dans la mesure où on peut le faire en bonne conscience. Sans qu’on s’en rende toujours compte, toute société humaine est imprégnée d’une culture de mort, d’occultisme (y compris sous la forme de religions) et d’immoralité. Mais le jugement du Créateur sur ces choses est clair :

« Ne vous souillez par aucune de ces choses, car c’est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser devant vous. Le pays en a été souillé; je punirai son iniquité, et le pays vomira ses habitants. »

(La Bible, livre du Lévitique 18, 24-25)

« Vous observerez toutes mes lois et toutes mes ordonnances, et vous les mettrez en pratique, afin que le pays où je vous mène pour vous y établir ne vous vomisse point. Vous ne suivrez point les usages des nations que je vais chasser devant vous; car elles ont fait toutes ces choses, et je les ai en abomination. »

(Lévitique 20, 22-23)

La Bible est remplie d’avertissements destinés à nous faire éviter les écueils du conformisme. Ce n’est plus la société qui doit nous « mouler », mais la Parole de Dieu, et son Esprit-Saint. Avec détermination, restant CONSCIENTS des ENJEUX, comptant non sur nos forces humaines, mais sur Celui qui vient nous habiter lorsque nous croyons en Lui.


« Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché?

Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés (immergés) en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché.

Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit.

Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.

Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.

Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.

Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce? Loin de là!

Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice?

Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.

Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. – Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. -De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité, pour arriver à l’iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.

Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice. Quels fruits portiez-vous alors? Des fruits dont vous rougissez aujourd’hui. Car la fin de ces choses, c’est la mort.

Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.

Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

(La Bible, lettre de Paul aux Romains, chapitre 6)

 

« Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints.

Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance; qu’on entende plutôt des actions de grâces. Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n’a d’héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.

Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.

N’ayez donc aucune part avec eux. Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!

Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité.

Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret; mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière.

C’est pour cela qu’il est dit: Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d’entre les morts, Et Christ t’éclairera. Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.

Ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. »

(Lettre de Paul aux Ephésiens 5, 3-21)

 

« Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s’en alla, et se cacha loin d’eux. »

(Evangile selon Jean 8, 12 et 12, 36)

 

« Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. »

(1e lettre de Paul aux Corinthiens 4, 6)

 

« Jésus répondit: N’y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne trébuche point, parce qu’il voit la lumière de ce monde; mais, si quelqu’un marche pendant la nuit, il trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui. »

(Evangile selon Jean 11, 9-10)

 


« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? »

(1e lettre de Paul aux Corinthiens 6, 14)

 

« Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui. »

(1e lettre de Jean 2, 9-10)

 

« Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. Mais la plupart d’entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu’ils périrent dans le désert.

Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu.

Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d’eux, selon qu’il est écrit: Le peuple s’assit pour manger et pour boire; puis ils se levèrent pour se divertir.

Ne nous livrons point à l’impudicité, comme quelques-uns d’eux s’y livrèrent, de sorte qu’il en tomba vingt-trois mille en un seul jour.

Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par les serpents.

Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par l’exterminateur.

Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles.

Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber!

Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

C’est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l’idolâtrie.

Je parle comme à des hommes intelligents; jugez vous-mêmes de ce que je dis. La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion au sang de Christ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion au corps de Christ? Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain. Voyez les Israélites selon la chair: ceux qui mangent les victimes ne sont-ils pas en communion avec l’autel?

Que dis-je donc? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu’une idole est quelque chose? Nullement. Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons. Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur? Sommes-nous plus forts que lui?

Tout est permis, mais tout n’est pas utile; tout est permis, mais tout n’édifie pas.

Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui.

Mangez de tout ce qui se vend au marché, sans vous enquérir de rien par motif de conscience; car la terre est au Seigneur, et tout ce qu’elle renferme. Si un non-croyant vous invite et que vous vouliez y aller, mangez de tout ce qu’on vous présentera, sans vous enquérir de rien par motif de conscience. Mais si quelqu’un vous dit: Ceci a été offert en sacrifice! n’en mangez pas, à cause de celui qui a donné l’avertissement, et à cause de la conscience. Je parle ici, non de votre conscience, mais de celle de l’autre. Pourquoi, en effet, ma liberté serait-elle jugée par une conscience étrangère? Si je mange avec actions de grâces, pourquoi serais-je blâmé au sujet d’une chose dont je rends grâces?

Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. Ne soyez en scandale ni aux Grecs, ni aux Juifs, ni à l’Eglise de Dieu, de la même manière que moi aussi je m’efforce en toutes choses de complaire à tous, cherchant, non mon avantage, mais celui du plus grand nombre, afin qu’ils soient sauvés. »

(1e lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 10)

 

« Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas.

Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent. Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux.

Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.

Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »

(lettre de Paul aux Romains 12, 14-21)

 

« Nous vous en prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous.

Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous.

Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; abstenez-vous de toute espèce de mal.

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera. »

(1e lettre de Paul aux Thessaloniciens 5, 14-24)

 

_____________

La vie étant remplie d’écueils, il s’agit d’être vigilant.

Jusqu’au BUT : la terre promise, l’éternité dans la présence de l’Eternel-Dieu.

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

L’enjeu – Fausses pistes – Case départ – La bonne piste – La cléGarder le cap – Ecueils  - Terre en vue

Garder le cap - carte au trésor (6/8)

Article précédent : La clé

Marcher avec Dieu ou : le paradis retrouvé

Il ne faut pas se leurrer : aucun être humain, aussi religieux soit-il, ne peut bénéficier de cela (le vrai bonheur) s’il n’est passé par LA CLEF. Tous les hommes se trouvent justes, car ils se regardent de leur propre point de vue. Mais NUL ne peut entrer dans le Royaume de Dieu (c’est-à-dire passer sous l’obéissance à Jésus-Christ) s’il n’est né de l’Esprit-Saint. Le domaines où l’Eternel-Dieu domine est un trésor plein de richesses, non des richesses matérielles périssables qui constituent vite des idoles dont il faut plutôt savoir se détacher, mais des richesses spirituelles constituantes d’une qualité de vie inatteignable par notre égo non transformé.

« Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu.

… si un homme ne naît d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.

Ne t’étonne pas que je t’aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. »

(évangile selon Jean 3, 3-7)

Si donc vous avez, selon les indications de la Parole de Dieu, suivi les étapes décrites dans l’onglet précédent (La clé), alors la suite s’adresse à vous. Sinon empressez-vous de passer d’abord par cette étape préliminaire : car on ne peut jouir de ce qui se trouve dans une maison que si on est passé au préalable par LA PORTE. Nous vous invitons à lire vous-même la Bible, Parole de l’Eternel-Dieu, pour y découvrir les nombreuses richesses qui y sont contenues.

« … réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. »

(évangile selon Luc 10, 20)

« Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu.

Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. »

(lettre de Paul aux Ephésiens 2, 8-9)

« Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.

A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »

(Jean 13, 34-35)

« Quiconque croit que Jésus est le Christ, est né de Dieu, et quiconque aime celui qui l’a engendré aime aussi celui qui est né de lui.

Nous connaissons que nous aimons les enfants de Dieu, lorsque nous aimons Dieu, et que nous pratiquons ses commandements.

Car l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,

parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde; et la victoire qui triomphe du monde, c’est notre foi.

Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu? »

(1e lettre de Jean 5, 1-5)

« Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m’as donnés, afin qu’ils soient un comme nous. »

(Jean 17, 11)

« Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos coeurs sous l’inspiration de la grâce.

Et quoi que vous fassiez, en parole ou en oeuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant par lui des actions de grâces à Dieu le Père. »

(lettre de Paul aux Colossiens 3, 16-17)

« La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres.

Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. »

(1 Jean 1, 5-7)

« Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »

(évangile selon Matthieu 5, 16)

« Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. »

(lettre de Paul aux Romains 6, 4)

tenir la barre

« Confie-toi en l’Eternel de tout ton coeur, Et ne t’appuie pas sur ta sagesse;

Reconnais-le dans toutes tes voies, Et il aplanira tes sentiers.

Ne sois point sage à tes propres yeux, Crains l’Eternel, et détourne-toi du mal:

Ce sera la santé pour tes muscles, Et un rafraîchissement pour tes os.

Honore l’Eternel avec tes biens, Et avec les prémices de tout ton revenu:

Alors tes greniers seront remplis d’abondance… »

(la Bible, livre des Proverbes 3, 5-10)

« Je dis donc: Marchez selon l’Esprit, et vous n’accomplirez pas les désirs de la chair. »

(lettre de Paul aux Galates 5, 16)

« Qu’il ne sorte de votre bouche aucune parole mauvaise, mais, s’il y a lieu, quelque bonne parole, qui serve à l’édification et communique une grâce à ceux qui l’entendent.

N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.

Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous.

Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.

Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés;

et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur.

Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints.

Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance; qu’on entende plutôt des actions de grâces.

Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n’a d’héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.

Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.

N’ayez donc aucune part avec eux.

Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!

Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. »

(lettre de Paul aux Ephésiens 4, 29 à 5, 9)

« C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.

Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses.

Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. »

(évangile selon Marc 11, 24-26)

« Si vous m’aimez, gardez mes commandements.

Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,

l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. »

(Jean 14, 15-17)

« C’est l’Esprit qui donne la vie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. »

(Jean 6, 63)

« Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

(Jean 14, 26)

« En ce jour-là, vous ne m’interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom.

Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. »

(Jean 16, 23-24)

« … et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. »

(Matthieu 28, 20)

_____________

Fort de cette assurance, il s’agit de garder le cap jusqu’au bout, jusqu’au but, jusqu’à ce que… Terre ! la terre promise soit en vue et même jusqu’à ce qu’on ait touché terre ! A condition de soigneusement éviter les écueils.

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

L’enjeu  – Fausses pistes  – Case départ   – La bonne pisteLa clé – Garder le cap -> Ecueils – Terre en vue

La clé - carte au trésor (5/8)

Article précédent : Fausses pistes

Pour se réconcilier avec Dieu

Les références donnent le nom d’un des 66 livres de la Bible reconnus par toutes les confessions chrétiennes, suivi du numéro de chapitre puis des numéros de versets. Ainsi chacun peut vérifier ces extraits dans leur contexte. Voici le constat que la Bible fait à notre sujet, et la clé qu’elle nous donne pour découvrir LA VIE. Beaucoup pensent que Dieu n’existe pas (ce qui est un non-sens, sinon rien n’existerait), ou qu’il est si loin et éloigné de nous qu’il ne se soucie sûrement pas de nous. Mais en réalité, il s’est volontairement coupé de nous. Il y a cependant moyen d’être réconcilié avec Celui dont nous ne pouvons pas nous passer pour VIVRE.

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu; »

(la Bible, lettre de Paul aux Romains 3, 23)

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

(Romains 6, 23)

_____________

Le prix à payer Paroles et musique : Pierre Lachat (album Tant 2 crises 1994)

Méprisé, calomnié, trahi et abandonné
Insulté, humilié, giflé, ridiculisé :

C’était le prix à payer
Pour que je sois pardonné

Déshabillé, flagellé, innocent mais condamné
Torturé, crucifié, transpercé, ensanglanté :

Qu’elle est chère la rançon
Pour obtenir mon pardon

_____________

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur,… »

(Actes des apôtres 3, 19)

Mais attention : repentance n’est pas simple regret, remords ou culpabilité. La repentance, c’est réaliser qu’on a vraiment offensé Dieu par ce que nous sommes, par ce qu’il y a de mauvais en nous et qui l’a obligé à se séparer de nous car il est saint. Tout être humain étant séparé (à cause de sa propre nature pécheresse) de Dieu le Créateur, seul un sang innocent pouvait convenir pour purifier nos vies. Jésus est celui qui, Fils de Dieu venu d’en haut, était suffisamment (et totalement) innocent pour pouvoir remplir ce rôle. Notre vie n’a pu être rachetée qu’au prix du sacrifice de Jésus-Christ, Yéshoua le Messie juif qui devait venir dans ce monde pour sauver l’humanité perdue dans sa rébellion. Ce sacrifice si grand est là pour nous faire prendre conscience de la gravité de notre état, de notre position désespérée, de la gravité de notre péché, ou plus exactement de la déchéance en profondeur de notre nature pécheresse. Seule l’acceptation par la foi du don de Jésus sur la croix nous donne d’accéder au pardon de Dieu car la facture a été payée, la faute a été expiée.

D’une vraie repentance résulte une décision, un appel à l’aide et un changement d’attitude. Ce n’est pas une punition ou une pénitence que Dieu attend de nous, mais qu’on accepte de le laisser nous transformer par son Esprit, qu’on accepte de capituler et de le laisser prendre la tête, la direction de notre vie.

« Est-ce que je prends plaisir à la mort du méchant ? Dit le Seigneur, l’Eternel ; n’est-ce pas plutôt à ce qu’il se détourne de ses voies et qu’il vive ? … Je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Eternel, ce que je désire, ce n’est pas que le méchant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de vos mauvaises voies; et pourquoi mourriez-vous… »

(la Bible, livre du prophète Ezéchiel 18, 23 et 33, 11)

>« … Je t’aime d’un amour éternel; c’est pourquoi je t’attire avec bonté. »

(livre du prophète Jérémie 31, 3)

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. »

(la Bible, Apocalypse de Jean 3, 20)

« Car le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. »

(évangile selon Luc 19, 10)

« … O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. »

(Luc 18, 13)

« … Seigneurs, que faut-il que je fasse pour être sauvé? »

(Actes 16, 30)

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.

Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.

Car mon joug est doux, et mon fardeau léger. »

(évangile selon Matthieu 11, 28-30)

« Jésus dit: Quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?

Elle lui dit: Oui, Seigneur, je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde. »

(Jean 11, 26-27)

« … Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et ta famille. »

(Actes 16, 31)

« Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés. »

(Actes 10, 43)

« … que Christ habite dans vos coeurs par la foi… »

(lettre de Paul aux Ephésiens 3, 17)

« … je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; »

(Jean 6, 37)

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut,

selon ce que dit l’Ecriture: Quiconque croit en lui ne sera point confus.

Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent.

Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »

(Romains 10, 9-13)

« Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, »

(Romains 5, 1)

« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. »

(Romains 8, 1)

« … le témoignage de Dieu consiste en ce qu’il a rendu témoignage à son Fils.

Celui qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même; celui qui ne croit pas Dieu le fait menteur, puisqu’il ne croit pas au témoignage que Dieu a rendu à son Fils.

Et voici ce témoignage, c’est que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.

Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie.

Je vous ai écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu. »

(1e lettre de Jean 5, 9-13)

« Ne crains rien, car je suis avec toi; ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu… »
(livre du prophète Esaïe 41, 10)


Et après avoir pris la bonne décision et la bonne direction,

il s’agit de GARDER LE CAP afin de ne rien perdre et de parvenir au but.

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

L’enjeu – Fausses pistes – Case départ – La bonne piste – La clé –  Garder le cap  – Ecueils – Terre en vue