Nextcloud ou Hubzilla

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
nextcloud ou hubzilla

Cela fait longtemps que j'utilise Hubzilla . Je pensais même l'utiliser pour une plateforme d'échange en entreprise. Sur le papier c'est l'outil idéal. Il permet de faire un réseau social, un cloud, d'avoir un calendrier etc... Bref ce pourrait être l'outil de choix.

Mais je suis devenu hésitant pour plusieurs raisons.
- Hubzilla est compliqué. Si on accepte que l'administrateur doit configurer l'application, Hubzilla demande souvent à l'utilisateur d'activer des plugins. Si il n'est trés doué, il n'arrivera pas. L'administrateur ne pourra pas le faire pour lui.
- Hubzilla est toujours peu populaire. La communauté de Hubzilla est toujours trés limité à une poignée de développeurs anglophone. Les utilisateurs francophones ne devraient pas dépasser le nombre des doigt d'une main.
- Je n'ai jamais vraiment réussi à utiliser le cloud de Hubzilla. Ma référence c'était dropbox ou même owncloud. On installe un programme sur l'ordinateur, on le configurer et on a un répertoire qu'on peut synchroniser. En théorie cela fonctionne mais je n'ai pas réussi. Je ne peux donc pas imaginer qu'un simple utilisateur réussisse.  Le partage d'un dossier n'est pas du tout ergonomique et .. en fait je n'ai pas réussi à le faire aussi bien qu'avec dropbox par exemple. Si hubzilla a les fonctionnalités de partage de fichier, son utilisation demande à être améliorer et simplifier.
- L'identité nomade n'est pas vraiment utile en entreprise. C'est le principal point fort de Hubzilla

En résumé Hubzilla est trop compliqué peu utilisable et peu populaire.

Et Nextcloud ? Nexcloud s'installe trés facilement. Vous téléchargez un petit fichier source installateur et vous allez sur votre site en lançant cette page. Cela installe nextcloud trés rapidement.
Nexcloud est à la base un outil de synchronisation et de partage de fichier. Donc cette fonctionnalité est le point fort. Le client installé sur l'ordinateur de bureau fonctionne à merveille. On a un répertoire qui est synchronisé. L'application mobile fonctionne à merveille. On peut depuis le mobile envoyer des fichiers par exemples des photos trés facilement.
L'administrateur peut créer des utilisateurs et les organiser dans des groupes. Il peut affecter facilement une place disque pour l'utilisateur. Cela se fait de façon beaucoup plus conviviale que pour Hubzilla.
La Calendrier est par défaut compatible caldav. Donc on peut le lier à outlook ou le synchroniser à une application mobile.
Chaque groupe peut avoir un dossier commun.
Un chat xmpp existe. Les utilisateurs internes peuvent donc discuter de façon instantané. Hubzilla a aussi un chat mais son usage est beaucoup moins conviviale.
Un chat vidéo existe mais je ne l'ai pas testé. Il y a même une application de conférence vidéo.
Un magasin d'application existe et on peut ajouter des applications simplement pour différents usages.
La seule chose qui manque à Nextcloud c'est un blog de discussion. Alors que Hubzilla est à la base un réseau social.

Ma conclusion de ce comparatif. Nextcloud est beaucoup plus convivial pour l'administrateur et pour l'utilisateur. Mais son point faible est le coté blog social. Cela manque sur nextcloud. C'est pour l'instant ma préférence pour un usage en entreprise.

Espérons que Hubzilla améliore la simplicité d'usage et soit plus orienté utilisateur car cet outil a un potentiel gigantesque à faire révolutionner internet avec son concept d'identité nomade. J'ai juste pas vraiment le sentiment que les développeurs ne sentent le besoin d'avoir une application orienté utilisateur et plus simple.

Je continue cependant à utiliser Hubzilla pour un usage personnel.

Site officiel de Nextcloud
Site du projet Hubzilla

Nick Vujicic en Italie, Suisse et France

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Nick Vujicic à Bienne en SuisseNick est né sans membres, et ce handicap majeur a été une épreuve terrible pour le jeune garçon seul et dépressif, qui plus que les autres adolescents s’est questionné sur le sens de la vie.Sans espoir, il n’envisageait plus d’autres perspectives que le suicide. Mais sa rencontre avec Jésus va bouleverser sa vie. Et lui dont les limites physiques sont visibles, parle désormais d’une vie sans limites pour le Seigneur. Lui qui n’a ni bras ni jambes, interpelle, annonce l’Evangile, le message du salut, le message de la grâce, communique l’espoir et demeure un extraordinaire témoin de la résilience et du contentement. Car c’est dans nos faiblesses que s’accomplit la puissance de Dieu.


Sa tournée européenne a commencé par l'Italie ou plus 4000 personnes étaient rassemblés pour l'écouter. Cette conférence avait été retransmis dans 60 lieux différents.

Le lendemain 6 500 personnes ont rallié la patinoire de Bienne le 13 juillet 2017 pour écouter le témoignage de Nick Vujicic né sans bras ni jambes

Dans un premier temps il remercie les bénévoles venus aider à la tenue de cette conférence





Plus de 2’500 autres ont suivi l’une des 23 retransmissions en direct dans différentes villes de Suisse. Invité par la Société Biblique de Genève – Maison de la Bible (SBG), il a expliqué comment l’absence de membres lui avait permis de se poser des questions sur le sens de la vie.Durant une heure et demie, Nick Vujicic a tenu en haleine son public pour son unique conférence en Suisse. Maniant tantôt l’humour, les anecdotes personnelles et les questions existentielles, il a témoigné avec authenticité comment il a trouvé un sens à sa vie, après être né sans bras ni jambes, il y 34 ans. «Je dois beaucoup à mes parents. J’ai eu la chance de grandir dans une famille qui m’aimait tel que j’étais.”

Et pourtant, l’amour et les encouragements de ses parents n’ont pas suffi pour donner un sens à sa vie. Après avoir affronté les moqueries, la dépression et des pensées suicidaires, il a embrassé la foi chrétienne à l’âge de quinze ans, et découvert que son parcours constituait une source d’inspiration pour des personnes de son entourage. Depuis, la foi joue un rôle majeur dans son existence. Nick a eu l’occasion de parler avec une dizaine de chefs d’Etat ou de gouvernements, avec des richissimes interlocuteurs et mais aussi des victimes d’esclavage sexuel. “Ce n’est pas l’argent, le pouvoir, la force ou le fait de naître avec des jambes et des bras qui rend heureux”. C’est le sens que l’on donne à sa vie qui confère une dignité à l’individu.

“Pas de bras, pas de jambes, pas de limites”

Partout où il est invité, le jeune homme rassemble les foules. La raison? Il est parvenu à faire de son handicap sa force: “Pas de bras, pas de jambes, pas de limites”. Résilience, acceptation et dépassement de soi figurent au menu de chacune de ses conférences.

A dix-sept ans, il fonde Life without Limbs (la vie sans membres). A vingt-et-un an, il décroche un diplôme d’enseignant en comptabilité et en finances. Une belle revanche pour celui qui avait été exclu de l’école en raison de son handicap.

Nick Vujicic vit aujourd’hui en Californie. Marié et père de famille, il est également l’auteur de plusieurs livres à succès, dont quatre ont été traduits en français.

Invité pour les 100 ans de  la Société Biblique de Genève

La venue Nick Vujicic en Suisse était organisée par son éditeur francophone, la Société Biblique de Genève – Maison de la Bible (SBG). Elle fête en 2017 un siècle d’édition de Bibles et d’ouvrages chrétiens. Pour son directeur, Jean-Pierre Bezin, “l’histoire de Nick Vujicic montre que le message de cet ouvrage millénaire change des vies encore aujourd’hui. Une belle façon de fêter notre jubilé”.


En France plus de 8000 personnes étaient rassemblée au Havre pour écouter Nick Vujicic.

En savoir plus sur Nick Vujicic voir sa fiche Wikipédia

Action Biblique Lausanne

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Action Biblique Renens Lausanne

Visite de l'église Action Biblique à Renens.


Entre 50 et 100 personnes chantent des chants des années 80 ou 90 avec un piano et une flute entrecoupé d'interventions parlées. Il faut se lever pour chanter puis on se rassseoit. Il n'y a pas de groupe de louange. Il n'y a pas vraiment un temps de louange. L'assemblée chante seule.

Peut être par le passé, cette église a eu ses heures de gloire. Impression d'être bien structuré, peut être trop. Peut être un peu trop humaine. Pendant le partage du pain et du vin une pensée est venu. Cette église a eu par le passé des temps de gloire mais le feu est devenu des braises. Ces braises ne sont pas éteintes. L'esprit de Dieu peut encore souffler dessus et ralumer la flamme. Une flamme nouvelle divine peut encore venir et des choses nouvelles peuvent encore se faire.

La prédication semble trés consistente sur le texte d'apocalypse 18. Pas simple de parler sur l'apocalypse sans que cela nous semble abstrait. Le prédicateur rajoute des choses sur l'actualité mais je me dit que c'est lui qui l'a rajouté dans cette interprétation. Il parle d'économie de marché, de globalisation. Selon lui la recherche du profit maximum c'est Babylone. Peut-ëtre ...  Ce qui frappe dans ce texte c'est .. le verset 11, 12, 13

 11 Les marchands de la terre pleurent aussi et sont dans le deuil à cause d'elle, parce que plus personne n'achète leur cargaison, 12 cargaison d'or, d'argent, de pierres précieuses, de perles, de fin lin, de pourpre, de soie, d'écarlate, de toutes sortes de bois de senteur, de toutes sortes d'objets en ivoire, en bois très précieux, en bronze, en fer et en marbre, 13 de cannelle, [d'aromates,] de parfums, de myrrhe, d'encens, de vin, d'huile, de fine farine, de blé, de boeufs, de brebis, de chevaux, de chars, de corps et d'âmes humaines.

Les marchands vendent des corps et des âmes humaines.

Autres articles sur des églises avec un regard extérieur de quelqu'un qui découvre.

Winterthur une église lampe de poche
C3 Lausanne une église internationale et aussi lampe de poche.
La Free un mouvement de vieux ?

Autre

Quelle sont les différences entre Mastodon et Gnusocial

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
En tant qu'ancien utilisateur de gnusocial , je me réjouis de voir l'engouement autour de Mastodon . Il suffit de regarder les statistiques  sur le nombres de comptes et d'instances pour voir qu'il y a une vraie vague d'inscriptions. Même si une majorité vont juste venir une fois, sur le nombre beaucoup vont rester. 

Il y a maintenant (8 avril 10:40) 298 instances et 116919 comptes Il suffit d'attendre quelques minutes et de rafraichir la page  pour voir ce chiffre augmenter. 

La question que je me suis posé est pourquoi Mastodon a réussi à attirer de nombreux utilisateurs alors que gnusocial est resté un réseau de niche. Je n'ai pas vraiment la réponse mais je vais tenter de donner les avantages et les inconvénients de chacune des plateformes.

Mais avant il faudrait relever les points communs. Les deux plateformes sont des applications de microblogue qui utilisent le même protocole. Vous avez un identifiant qui ressemble à un email  (compte@site) qui vous permet de communiquer sur toutes les instances gnusocial et mastodon. Les deux plateformes sont libres et décentralisées.

Mastodon

Points positifs

  • Popularité : L'avantage majeur de mastodon c'est son nombre d'utilisateurs. Il a atteint une masse critique. Les journalistes s'y intéressent, ils écrivent des articles. On en parle partout et plus il y a de monde plus cela attire. 

  • L'interface inspirée de tweetdesk avec trois colonnes est aussi un atout non négligeable. On y retrouve une colonne pour écrire son message, une colonne avec les messages des contacts que nous suivons, une colonne avec les notifications et une colonne pour avoir autre chose soit le fil de l'instance ou le fil global. On peut dire que cette interface pousse à la communication.
  • L'ambiance : On retrouve sur Mastodon une joyeuse ambiance qui fait penser au début de twitter. Beaucoup découvre le coté décentralisé avec amusement. Comme l'outil pousse à la communication, Mastodon a un coté salle de discussion.

Points négatifs

  • Ergonomie : Le fond sombre de Mastodon peut ne pas plaire à tout le monde. Il peut manquer du contraste pour bien voir certains boutons ou textes. Un texte en bleu foncé sur un fond noir n'a pas le meilleur contraste. 
  • Les vidéos Youtube ne sont pas lisibles directement en un clic, il y a juste un lien.
  • On ne peut pas supprimer son compte. On peut imaginer que cette fonctionnalité importante viendra mais pour un réseau qui met en avant la confidentialité ça manque !

Gnusocial

Points négatifs

  • Sa popularité n'a jamais vraiment percée depuis la mort de identica. Les nouveaux inscrits ne trouvant pas assez de monde étaient déçus.
  • Son design natif est vieillot. Mais cela peut être compensé par le fait qu'on peut installer d'autres thèmes.
  • Son développement est peu dynamique.

Points positifs

  • Gnusocial s'installe facilement car il tourne en php avec une base mysql.
  • Groupes  par centre d'intérêt existent sur gnusocial et pas sur mastodon
  • L'intégration de vidéos
  • La limite des 140 caractères est configurable par instance. On trouve parfois 140, 1000 ou pas de limite.
  • Simplicité
  • Thèmes Il est possible avec gnusocial d'avoir différents thèmes comme par exemple qvitter qui ressemble à twitter ou quit.im qui est un thème adapté aux photos pour ressembler à instagram.
  • Liste des utilisateurs : Il est possible de voir la liste des utilisateurs sur chaque instance
  • Suppression de compte. On peut supprimer son compte mais pas les notices envoyées sur les autres instances mais c'est mieux que Mastodon qui ne permet pas du tout de supprimer son propre compte.

En conclusion je dirais que Gnusocial et Mastodon sont deux logiciels qui permettent de communiquer sous forme de microblogue  et qui ressemblent à Twitter. D'autres projets existent je viens de découvrir postactiv (une copie de gnusocial). Va-t-on voir à l'avenir une multitudes de logiciels / applications utilisant le protocol ostatus pour communiquer comme gnusocial ? Pourquoi pas. On a bien plusieurs outils pour faire un blog, plusieurs outils pour communiquer par mail. En tout cas l'avenir du web est à la décentralisation. Un retour aux sources.

Et pour vous comment voyez vous la différence entre ces deux plateformes ? Vous pouvez commentez ici ou écrire à mon identiant (mastodon ou gnusocile ) kris@herds.eu

Election présidentielle

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
On nous disait que les français ne voulaient plus de Hollande le président mal aimé au plus bas dans les sondages. On nous disait que les français ne faisait plus confiance dans les politiciens surtout les mêmes qui font carrière.

 Mais que voit-on ? Les mêmes personnes toujours en train de dire les mêmes choses. On a l'impression d'entendre Sarkozy en campagne ou les promesses de Hollande. Au fait vous y croyez vous ?

Alors on se dit que les sondages sont complétement bidon. Quand on voit que Macron qui est plus ou moins la suite de Hollande arrive très haut dans les sondages, on se dit ... Soit que c'est faux ou bien que les médias arrivent très bien à manipuler l'opinion. Peut être il y a les deux.

Macron fait de la politique comme on dirige une entreprise à coup de marketing. Tout est faux et c'est impossible qu'un grand nombre de personnes arrivent le croire et lui faire confiance.

lire l'article de d'Eléonore de Vulpillières Campagne d'Emmanuel Macron : la fabrique du faux

Et quand on suit Asselineau qui monte monte monte sur internet et partout sauf dans les sondages ou il reste à 1%. On se dit que nos médias sont vraiment manipulateur. Ce n'est plus de l'information c'est de la propagande. Avez vous compté le nombre d'heures à parler de Macron dans à la radio ou télévision ? Avez vous compté le nombre de une avec sa photo ?

Allez !! pour finir voici un politicien que j'aime bien tout simplement car il parle un langage de vérité et que je comprends. Il est d'une logique implacable. Il parle avec sagesse. Cette vidéo est courte, normalement cet homme a tendance à parler longtemps.



Voir d'autres vidéos sur Asselineau UPR (Union Populaire Républicaine )

Fil RSS des articles de cette catégorie