La bonne piste

Rédigé par chris - - Aucun commentaire

Article précédent : Case départ

Beaucoup parlent de Dieu mais ne le connaissent pas…

Nous vous invitons à découvrir (ou redécouvrir avec un regard nouveau) ce que nous dit la Bible sur les sujets fondamentaux de notre existence.

Les références donnent le nom d’un des 66 livres de la Bible reconnus par toutes les confessions chrétiennes, suivi du numéro de chapitre puis des numéros de versets. Ainsi chacun peut vérifier ces extraits dans leur contexte.

Par expérience nous voulons vous encourager à considérer la Bible comme une valeur sûre, ce que vous découvrirez vous-mêmes si vous acceptez de la lire avec confiance en Celui qui nous a créé et qui nous connaît mieux que nous-mêmes. Vous constaterez vous-mêmes que les réponses qu’elle donne aux grandes questions de la vie tiennent la route. Mais il faut accepter de laisser tomber ses a priori et ses préjugés, avec humilité.

« Jésus dit :

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. »

(évangile selon Matthieu 11, 28)

L’évangile : une bonne nouvelle

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu...

Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.

En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. »

(évangile selon Jean 1, 1 et 3-4)

« Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue. »

(Jean 1, 11)

« Une voix dit: Crie! -Et il répond: Que crierai-je? Toute chair est comme l’herbe, Et tout son éclat comme la fleur des champs.

L’herbe sèche, la fleur tombe, Quand le vent de l’Eternel souffle dessus. -Certainement le peuple est comme l’herbe:

L’herbe sèche, la fleur tombe; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement. »

(la Bible, livre du prophète Esaïe 40, 6-8)

« Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises.

Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; »

(Jean 3, 19-20)

« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité,

pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui… »

(la Bible, Deutéronome 30, 19-20)





« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique… »

(Jean 3, 16)

« Celui qui croit en lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. »

(Jean 3, 18)

« Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles, le Fils de l’homme aura honte de lui, quand il viendra dans sa gloire, et dans celle du Père et des saints anges. »

(évangile selon Luc 9, 26)

« C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. »

(Jean 8, 24)

« Dieu, en effet, n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu’il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. »

(Jean 3, 17)

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

(Jean 3, 36)

« Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

(Jean 14, 6)

« Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. »

(Jean 10, 11)

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. »

(Jean 15,13)

« Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.

Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé; et nous l’avons considéré comme puni, frappé de Dieu, et humilié.

Mais il était blessé pour nos péchés, brisé pour nos iniquités; le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.

Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie; et l’Eternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.

Il a été maltraité et opprimé, et il n’a point ouvert la bouche. Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, à une brebis muette devant ceux qui la tondent; il n’a point ouvert la bouche.

Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment; et parmi ceux de sa génération, qui a cru qu’il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de mon peuple? »

(Esaïe 53, 3-8)

_____________

Qui a compris ? Paroles et musique : Pierre Lachat (album D’un autre terroir 1992)

Jésus est venu, Jésus a paru
Tout comme une faible plante,
Un rejeton sans apparence
Et qui l’aurait reconnu ?
Il n’avait rien pour nous plaire
Ni beauté particulière
Qui d’entre nous l’aurait cru ?

Jésus est venu, Jésus a paru
Pour apporter la lumière
Qui doit luire dans les ténèbres,
Mais ils ne l’ont pas reçu,
Pour éclairer tous les hommes
Qui habitent dans le monde
Mais il ne l’ont pas connu

Qui, en ce temps là, a compris
Qu’il était le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant ?

Jésus est venu, Jésus a paru
Pour soulager ceux qui souffrent
Et pour arracher au gouffre
Toutes les âmes perdues
Pour proclamer en puissance
Aux prisonniers la délivrance
Et rendre aux aveugles la vue

Jésus est venu, Jésus a paru
Sans commettre de violence
Il a dû porter nos souffrances
Torturé, cloué, battu
Mais c’est par ses meurtrissures
Qu’il nous a de nos souillures
Guéris pour nous rendre purs

Qui, aujourd’hui, a compris
Qu’il est le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant ?

Jésus est venu, Jésus a paru
Pour mettre en mon coeur la fête
Et pour chasser cette défaite
Que jusqu’ici j’ai connue
Pour me prouver que Dieu m’aime
En venant s’offrir lui-même
Pour me donner le salut

Moi, aujourd’hui, j’ai compris
Qu’il est le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant

Jésus est venu
Il est le Roi des rois,
Le Seigneur des Seigneurs
Le Dieu Tout-Puissant

_____________

« Jésus notre Seigneur a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification. »

(lettre de Paul aux Romains 4, 25)

« Celui qui croit en lui n’est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. »

(Jean 3, 18 et Jean 3, 36)

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie. »

(Jean 5, 24)

« et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? »

(Jean 11, 26)

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

(Jean 3, 16)

_____________



_____________

Qu’est-ce que je vais faire ? Paroles et musique : Pierre Lachat (album D’un autre terroir 1992)

Refrain :

Qu’est-ce que je vais faire
De ma pauvre vie ?

Il était parti, tellement découragé
Depuis de longs mois, depuis de longues années
Comme un vagabond le long de la voie ferrée
Et tout en marchant il ne cessait de répéter :

Qu’est-ce que je vais faire ?…

Il trouva par terre une gourde tout usée
Si affreuse qu’il se dit : “elle doit me ressembler”
Il la prit avec lui pour ne plus s’en séparer
Pour qu’elle l’accompagne dans son humble destinée

Qu’est-ce que je vais faire ?…

Mais quand il l’ouvrit il resta tout étonné
“C’est pas du Whisky, même pas de l’eau du robinet”
Ce n’étaient que des pierres sales, grosses comme un dé
Il en jeta une au loin tout en se mettant à crier :

Qu’est-ce que je vais faire ?…

Et de temps en temps aux détours de son sentier
Il jetait ses pierres cherchant des cibles à viser
Jusqu’au jour où il s’assit par terre, fatigué
Attendant que quelqu’un vienne l’entendre soupirer :

Qu’est-ce que je vais faire ?…

Quelqu’un arriva et l’entendit en effet
Tout juste au moment où il venait de lancer
Un de ses cailloux sur un panneau de la chaussée
L’étranger lui dit d’un air assez étonné :

(parlé)
“Je connais ce son !
-Quoi, le bruit du panneau ?
-Non, celui de la pierre…
montrez-moi votre gourde !”

Le souffle coupé il découvrit qu’il avait
Des diamants précieux dans sa gourde tout usée
Richesse perdue, tous ceux qu’il avait jetés
Mais sa vie transformée grâce à ceux qui lui restaient

Qu’est-ce que je vais faire
De ce grand trésor ?

Mes amis prenez soin de ce que vous avez
Votre héritage il ne faut pas le gaspiller
De plus, croyez-moi, je suis vraiment bien placé
Pour savoir que les pierres il ne faut pas les jeter !

_____________

Vous vous approchez du trésor inestimable : le rachat de votre propre vie.

Pour la suite… nous vous invitons à ouvrir… LA CLEF

Peut-on croire sans connaître ?

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

L’enjeu  – Fausses pistesCase départ – La bonne piste –> La clé – Garder le capEcueils – Terre en vue


La crise systémique ou le syndrome de la patate chaude

Rédigé par chris - - Aucun commentaire

Quand on est confronté avec des difficultés éducative d'un enfant ou d'un adolescent on peut se trouver dans une double crise.

1. La crise avec notre enfant : C'est parfois compliqué de mettre des mots sur le problème ou la crise, trouble du comportement, mal être, trouble de l'abandon, bipolarité etc...  Cette difficulté est souvent partageable et plus ou moins bien compris.   C'est déjà trés compliqué. Il y a des patologies psychiques et médicales plus ou moins exagérés ou réelles. Drogue, cigarette, médicaments, sexe etc....  Mais il y a en même temps une autre crise.  Mais c'est rien comparé à la deuxièmre crise qui est imposé par l'état.

2. Crise systémique.  Cette crise systémique agrave la première crise. Cette crise est expliqué par le fait que l'Etat veut tout contrôler tout surveiller et prend le dessus des familes. Le SPJ a trop de pouvoir et prend des décisions pas toujours très justes ni adaptées. En plus il y a trop d'intervenants qui ont des limites dans leur fonctions tout en interférant sur la fonction des autres. Et comme chaque intervenant n'a pas de solution il passe le problème à un autre intervenant. Cela créé une instabilité constante et une impression d'être broyer dans un système qui n'a pas de solution mais qui sait mieux ce qu'il faut faire. 

Cela commence à l'école qui passe la main à l'infirmière scolaire qui passe le problème à l'hôpital qui ne peut pas aider et qui passe le problème à la psycholoque qui ne peut pas aider qui passe le problème au monde  éductatif qui ne peut pas aider qui passe le problème au SPJ qui et contre les parents qui brise les familles. 

Le SPJ séparent les familles et remplit les foyers. Dans les foyers les problèmes s'agravent et les éducateurs ne peuvent pas aider. Et dans tout ce système qui coûte beaucoup d'argent avec de nombreux intervenants qui agissent de façon limités et renvoi le problème sur d'autres personnes.  La crise systémique agrave la première crise. Chaque professionel et nourit et a un travail grâce à ce système. On fabrique les problèmes et cela nous donne des clients / patients. Et parfois certains font des exces de zèle en voulant faire trés bien en manquant de bon sens. Le système s'autoaliment. On guide les gens vers l'AI. Tiens je ne le connaissais pas encore celui là. AI c'est pas l'intelligence artificiel mais Assurance Invalidité. En fait on met dans cette case tout ce qui n'a pas de place ailleur. Une personne avec une humeur qui sort du lot sera conduit à l'AI, un chômeur longue durée va aussi y être conduit. Cela pourrait expliquer le faible taux de chômage en Suisse.

Case départ

Rédigé par chris - - Aucun commentaire
Article précédent : Fausses pistes

Le paradis perdu

Ta vie a-t-elle encore un sens ?

Personnellement,

Je crois au soleil même lorsqu’il ne brille pas !

 

Pourquoi les êtres humains ne peuvent-ils pas voir Dieu ?

A un astronaute russe qui revenait de sa mission autour de la terre et qui affirmait ne pas avoir vu Dieu, une petite fille rétorqua que la Bible dit que seuls les « coeurs purs » verront Dieu… La nature de Dieu est tellement différente de la nôtre que si nous voulions nous approcher de lui tels que nous sommes nous serions instantanément détruits comme lorsqu’on approche une brindille du feu. Aussi Dieu lui-même a-t-il mis une barrière infranchissable entre lui et nous, par compassion à notre égard.

Pourtant la finitude est une absurdité pour notre entendement : nous aspirons tous plus ou moins consciemment à l’éternité, et celle-ci n’est possible que si le contact avec l’Eternel-Dieu est établi. Pour cela, la barrière doit être ôtée.  Dieu seul a ce pouvoir et il fixe ses conditions :

«  Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve, lui qui est le Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas dans des temples faits par la main des hommes; il n’est pas servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quoi que ce soit, lui qui donne à tous la vie, le souffle et toutes choses.

Il a fait que toutes les nations humaines, issues d’un seul (homme) habitent sur toute la face de la terre; il a déterminé les temps fixés pour eux et les bornes de leur demeure, afin qu’ils cherchent Dieu pour le trouver si possible, en tâtonnant. Or il n’est pas loin de chacun de nous, car en lui nous avons la vie, le mouvement et l’être. C’est ce qu’ont dit aussi quelques-uns de vos poètes: Nous sommes aussi de sa race…

Ainsi donc, étant de la race de Dieu, nous ne devons pas penser que la divinité soit semblable à de l’or, à de l’argent ou à de la pierre, sculptés par l’art et l’imagination des hommes.

Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il va juger le monde selon la justice, par un homme qu’il a désigné, et il en a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant d’entre les morts. »

(la Bible, Actes des apôtres 17, 24-31)

_____________

Quand la musique s’arrête - Paroles et musique : Pierre Lachat (album Tant 2 crises 1994)

Vendredi la nouvelle est tombée
Lucien n’en a pas cru ses oreilles
Tant d’autres avant lui se sont fait licencier
Mais quand on est touché ça fait pas pareil
Un souci qui use est venu s’installer
Que faire pour sa femme et ses trois enfants ?
Que la vie est dure quand le vent a tourné
Quand l’horizon des jours devient menaçant !

Refrain :
Comme à la chaise musicale
Y’a toujours plus de gens dans le jeu
Que de places pour eux
Et quand la musique s’arrête
Y’a toujours quelqu’un qui est lésé
Quand la musique s’arrête
Y’a toujours quelqu’un qui est éliminé

C’est déprimant de se demander
Si on est plus mauvais que les autres
De chercher dans le passé ce qu’on a fait
Ou à quel moment on a commis une faute
Ne plus oser regarder les gens en face
Ça n’aide pas à se valoriser
À côté de ceux qui ont gardé leur place
C’est très dur quand on a été rejeté

Refrain

Mais qu’est-ce qu’on va dire
Quand y’a plus de treizième mois ?
Et finies les vacances au ski
Mais qu’est-ce qui se passe
Quand y’a plus rien à manger
Quand la misère guette comme un rapace ?
Faudra vendre la maison
Faudra mendier dans le métro
C’est trop, c’est trop, c’est trop…

L’ouvrier de la dernière heure
Recevra le même salaire
Que ceux qui dès le matin sont au labeur
Dieu agit ainsi même si ça doit déplaire
Faut pas se décourager car c’est loin d’être joué
Les premiers seront les derniers
Et les derniers seront les premiers

Dans l’ordre divin y’a personne de côté
Et chacun peut travailler, il y a tant à donner
Oui, dans l’ordre divin, même tombé au plus bas
Tu as ta dignité et tout à donner
Dans l’ordre divin y’a quelqu’un qui pense à toi
Et qui compte sur toi pour te battre et pour gagner
Oui, dans l’ordre divin y’a une place pour toi
Y’a un rôle à jouer et tout à gagner
Car dans l’ordre divin la musique ne s’arrête pas

_____________

Les 4 « CAR » de Dieu :

 

« Car il n’y a pas de distinction: tous les hommes ont péché et sont privés de la gloire de Dieu. »

(la Bible, lettre de Paul aux Romains ch. 3, v. 23)

 

 

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

(Romains 6, 23)

 

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. »

(évangile selon Jean 3, 16)

« Il n’y a de salut en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés. »

(Actes 4, 12)

et encore deux passages contenant un “car” :


Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.”

(la Bible, 2e lettre de Paul aux Corinthiens 5, 19)

« Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; »

(Jean 3, 20)

 

Si je suis honnête avec moi-même, je dois je dois reconnaître mon impuissance et admettre avec humilité que pour couvrir mes fautes, J’AI besoin de Dieu !

Mais notre Dieu fait plus que les couvrir : Jésus Christ prend sur lui les péchés de tous ceux qui croient qu’il s’est substitué à eux, pour recevoir lui-même le châtiment que nous méritons par notre rébellion et notre indépendance vis-à-vis de notre Créateur.

« C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier. »

(la Bible, 1e lettre de Paul à Timothée 1, 15)

_____________

Les choses cachées - Paroles et musique : Pierre Lachat (album D’un autre terroir 1992)

Y’a les choses qu’on sait
Et celles qu’on ignore
On sonde les secrets
Comme on cherche de l’or
Mais toucher l’horizon
Ou attraper le vent
Quelle vaine illusion
Quelle perte de temps

Refrain :
Les choses cachées
Sont à l’Éternel
Les choses révélées
Nous appartiennent

Voyants et marabouts
Les lignes de la main
Horoscopes et tarots
Dialogues avec les défunts
Comment pousser à bout
La patience de Dieu
Vouloir toucher à tout
Ce qui est dangereux

Refrain

La réincarnation
Et autres tromperies
Toutes ces inventions
Vous y croyez aussi
La boule de cristal
Et la bonne aventure
Le culte des étoiles
Attention aux brûlures

Refrain

On croirait que jamais
Dieu ne nous a parlé
À voir comme on se plaît
À feindre de l’ignorer
Pourquoi ne pas saisir
Ce qui nous est livré
Pourquoi ne pas chérir
Ses oracles sacrés ?

Refrain

Y’a des choses qu’on n’a
Pas besoin de savoir
C’est pourtant celles-là
Qu’on cherche à percevoir
Mais on a méprisé
Les messages de vie
Qui nous sont adressés
Par les divins écrits

Mais qu’est-ce qu’on attend
Pour les mettre en pratique ?
Mais qu’est-ce qu’on attend
Pour pour déchiffrer la musique
Du vrai musicien
Du grand compositeur
Au lieu d’avoir toujours
La manie d’aller chercher ailleurs ?

Refrain

_____________

Une fois faits tous ces constats et plutôt que de partir vers toutes sortes de fausses pistes, n’hésitez pas à vous engager résolument vers LA BONNE PISTE

 

Avant de pouvoir croire, il faut d’abord savoir :

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

 

L’enjeu  – Fausses pistesCase départ –> La bonne piste – La clé – Garder le capEcueils – Terre en vue

Fausses pistes

Rédigé par chris - - Aucun commentaire

Article précédent : l'enjeu

Vérités et mensonges

Avez-vous déjà remarqué combien chacun défend ses convictions avec vigueur ? Et pourtant, comment se forgent bien souvent nos convictions ? Beaucoup de pistes de pensée s’offrent à nous de façon anodine tout au long de notre existence, et on est bien obligé de construire sa vie sur quelque chose. Malheureusement on ne se rend souvent compte de ses erreurs que tardivement, voire uniquement quand il est trop tard pour pouvoir rectifier. Et les conséquences peuvent en être douloureuses.

« Nous sommes tous comme des impurs, et toute notre justice est comme un vêtement souillé; nous sommes tous flétris comme une feuille, et nos crimes nous emportent comme le vent. »

(la Bible, livre du prophète Esaïe ch. 64, v. 6)

Dans ce monde on trouve de tout et son contraire. Il est pourtant souvent évident que les idées opposées sont contradictoires et en fait s’excluent même mutuellement. Que ce soit en politique, en religion, en science ou en philosophie, les uns et les autres ne peuvent en aucun cas avoir raison simultanément, et pourtant tous défendent leurs convictions avec beaucoup d’acharnement.

« Dans les derniers jours, surgiront des temps difficiles.

Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, sacrilèges,

insensibles, implacables, calomniateurs, sans frein, cruels, ennemis des gens de bien,

traîtres, impulsifs, enflés d’orgueil, aimant leur plaisir plus que Dieu;

ils garderont la forme extérieure de la piété, mais ils en renieront la puissance. Éloigne-toi de ces hommes-là. »

(2e lettre de Paul à Timothée ch. 3, v. 1-5)

Nous trouvons plusieurs avertissement dans la Bible. Et même parmi ceux qui se réclament de celle-ci, combien essayent de détourner les choses à leur profit ? Il faut toujours avoir la sagesse de vérifier toute affirmation par soi-même, avec néanmoins beaucoup d’humilité. Car Dieu résiste aux orgueilleux (ceux qui se sentent capables de juger de tout par leurs propres capacités humaines) mais il se révèle aux humbles. Pour revenir à Dieu, il ne suffit pas de le vouloir, et de faire des choses bonnes : il n’y a qu’un seul chemin qui est donné à tous, encore faut-il accepter d’y reconnaître la voix de la vérité.

« Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.

Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes,

justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient. Il n’y a point de distinction.

Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu;

et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.

C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je,

de montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être juste tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.

Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi? Par la loi des oeuvres? Non, mais par la loi de la foi. »

(lettre de Paul aux Romains 3, 20-27)

« Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde, et non sur Christ. »

(lettre de Paul aux Colossiens 2, 8)

_____________

_____________

L’Apparence - Paroles et musique : Pierre Lachat (album D’un autre terroir 1992)

Refrain :

L’habit ne fait pas le moine,
L’air ne fait pas la chanson,
Une hirondelle ne fait pas le printemps
Et l’apparence nous trompe souvent

Sur le marché tout un chacun
Proclame sa propre valeur
Mais pour trouver quelqu’un de “bien”,
Il faut se lever de bonne heure
“Mauvais, mauvais”, dit l’acheteur,
Puis en partant il se frotte les mains
Quand on s’intéresse à ce qui frappe les yeux
On risque d’oublier que très souvent :

L’habit ne fait pas le moine…

Ainsi fera le riche,
Il ne lui restera rien
Ainsi fera le pauvre
Et il aura de grands biens
Même au milieu du rire
Le coeur peut souffrir
Et à la fin la joie
Peut devenir chagrin

L’habit ne fait pas le moine…

Pas plus que la neige en été
Ou que la pluie pendant la moisson
La gloire ne sied à l’insensé,
L’honneur à l’homme sans raison
Même le fou quand il se tait
Peut passer pour un sage
Et celui qui ferme ses lèvres
Est un homme intelligent

L’habit ne fait pas le moine…

Et pourtant on ne cueille pas des figues sur des épines
Et l’on ne vendange pas des raisins sur des ronces
Mais l’homme bon tire le bien du bon trésor de son coeur
Et le mauvais tire le mal de son mauvais trésor
Car c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle
Oui, c’est de l’abondance du coeur que la bouche parle

L’habit ne fait pas le moine…

_____________

Plutôt que d’explorer toutes sortes de fausses pistes, attachons-nous à poser un bilan correct de la situation en allant à la case départ, pour pouvoir nous engager ensuite sur la bonne piste.

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !


Article suivant : Case départ

L’enjeuFausses pistes –> Case départ – La bonne piste – La clé – Garder le capEcueils – Terre en vue

Modestes propositions pour empécher les pauvres d'être à la charge de leur pays et de les rendre utile à l'économie de marché

Rédigé par chris - - Aucun commentaire

Comment les pauvres sont considérés dans votre pays ?

Voici une affiche trouvé dans un centre commercial à Lausanne en Suisse. Ce spectacle théatrale est peut être une caricature mais montre qu'ici en Suisse les pauvres sont ...
 un poids pour la sociétété.

Les pauvres sont à la charge de la société. On leur fait comprendre qu'ils sont à la charge et que si ils sont pauvre c'est de leur faute. Ils n'ont pas de travail car ils sont fénéant et veulent profiter du social. La pression sociale est énorme au point qu'il y a beaucoup de gens qui ne demande pas les prestations auquelles ils ont le droit.

Et dans votre pays comment considérez vous les pauvres ?


Fil RSS des articles de cette catégorie