En Suisse on favorise la mort, on encourage les gens à mourir. Il y a un business du scuicide.  Il y a des association chargée de 'tuer' les gens qui le veulent.

Jacqueline Jencquel a 74 ans.
Elle est heureuse et ne souffre d’aucune maladie incurable.
Pourtant, elle a décidé de mourir en janvier 2020. Elle explique à
@hugoclement pourquoi elle aura recours au suicide assisté en Suisse. pic.twitter.com/0jhi05ofU4

— Konbini news (@konbininews) 25 août 2018

chris

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article