Parce que les traités européens énumèrent un catalogue de droits, ont mis sur pied un système juridique  performant et que les décisions européennes sont prises au Conseil de l’union européenne par les ministres et au parlement par des représentants élus au sein de chaque Etat membre, il n’y a rien à redire sur la démocratie européenne,  rien à lui reprocher. Ceux qui la rejettent sont donc des proto-fascistes irrationnels ou idiots qui, pour le moins, haïssent la démocratie.

On ne négocie pas avec le libre-échange


Le parlement européen a un pouvoir trés limité

le Parlement européen, composé de représentants sans mandats impératifs, peut censurer la Commission, mais pas proposer ou choisir ses membres; il n’a donc qu’un rôle de contrôle politique très limité du principal organe d’exécution de l’Union européenne


La commission européenne a de grand pouvoir

Elle peut, elle, proposer des lois; elle est même chargée de rédiger les règlements et les directives; pourtant, ses membres sont cooptés par les gouvernements des Etats membres selon une logique de politique interne qui n’a rien à voir avec la souveraineté des peuples et parfois même, rien à voir avec la compétence des individus choisis.

L'europe n'aime pas les référendums
En 2005 l'Europe a fait pression sur la France pour faire voter le parlement et non le peuple pour que le traité que le peuple avait rejeté passe et soit voté.


Clause guillotine
L'ouverture du marché à la Suisse ne se négocie pas. La Suisse est obligé d'appliquer les rêgles européennes même si elle ne fait pas partie de l'Union.

chris

Les commentaires sont fermés.

Fil RSS des commentaires de cet article