Décembre est un mois stressant



N'avez vous pas remarqué que le mois de décembre est un mois riche en activités. L'aproche de noël nous rappelle que nous DEVONS fêter noël comme la société nous l'impose en achetant des cadeaux et en achetant toutes sortes de choses. Les concours de décorations sont aussi à la mode. Qui aura sa maison la plus illuminée. Décembre est un mois de travail intense pour beaucoup d'entreprises. Pour les commerces c'est LE mois de l'année. Oui décembre est LE mois de la consommation.

Alors cette pression sociale de noël devient stressante.

Les pauvres

En effet il a les gens qui n'ont pas beaucoup d'argent on peut les appeler pauvres . Ils se sont frustrés car ne peuvent pas acheter tout ce qu'ils veulent.

Les écologistes

Il y a les écologistes qui ne ne veulent pas consommer pour consommer. Nous devons garder et utiliser le plus longtemps possible nos appareils. Nous devons sauver le climat et utiliser moins d'énergie et d'électricité. Autrement dit vivre avec seulement le nécéssaire.

Les solitaires

Et il y a ceux qui ont des problèmes familiales. Noël est traditionement une fête de famille. Ceux qui n'ont pas de famille sont exclus. Ce mois rappelle aux solitaires leur solitude.

Que ce soit les pauvres, les écologistes ou les solitaires le mois de décembre est un mois difficile.

Peut être les chrétiens eux sentiront cette période positivement. Peut être pas. Noël n'est en effet pas une fête biblique et pour ce qui reste de biblique de noël il est souvent mis de coté comme si c'était une légende ou un mythe.

Alors il nous reste à nous qui n'aimons pas noël et sa période à sortir hors des centres commerciaux pour se promener dans la neige.

Lire plus
La pression sociale de Noël

Écueils

Attention aux écueils Attention aux écueils 

Ayant été rendus libres de nos chaînes intérieures par la foi en Celui qui s’est écrié sur la croix de Golgotha : « Tout est accompli ! », il ne s’agit pas de rester ou de redevenir esclaves des manières de penser faussées, et de rester ou de retomber dans les habitudes de vie de la société qui nous entoure. Sans entrer pour autant dans la rébellion, restant autant que possible soumis aux autorités dans la mesure où on peut le faire en bonne conscience. Sans qu’on s’en rende toujours compte, toute société humaine est imprégnée d’une culture de mort, d’occultisme (y compris sous la forme de religions) et d’immoralité. Mais le jugement du Créateur sur ces choses est clair :

« Ne vous souillez par aucune de ces choses, car c’est par toutes ces choses que se sont souillées les nations que je vais chasser devant vous. Le pays en a été souillé; je punirai son iniquité, et le pays vomira ses habitants. »

(La Bible, livre du Lévitique 18, 24-25)

« Vous observerez toutes mes lois et toutes mes ordonnances, et vous les mettrez en pratique, afin que le pays où je vous mène pour vous y établir ne vous vomisse point. Vous ne suivrez point les usages des nations que je vais chasser devant vous; car elles ont fait toutes ces choses, et je les ai en abomination. »

(Lévitique 20, 22-23)

La Bible est remplie d’avertissements destinés à nous faire éviter les écueils du conformisme. Ce n’est plus la société qui doit nous « mouler », mais la Parole de Dieu, et son Esprit-Saint. Avec détermination, restant CONSCIENTS des ENJEUX, comptant non sur nos forces humaines, mais sur Celui qui vient nous habiter lorsque nous croyons en Lui.


« Que dirons-nous donc? Demeurerions-nous dans le péché, afin que la grâce abonde? Loin de là! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrions-nous encore dans le péché?

Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés (immergés) en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés? Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection, sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché; car celui qui est mort est libre du péché.

Or, si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui, sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n’a plus de pouvoir sur lui. Car il est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; il est revenu à la vie, et c’est pour Dieu qu’il vit.

Ainsi vous-mêmes, regardez-vous comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ.

Que le péché ne règne donc point dans votre corps mortel, et n’obéissez pas à ses convoitises.

Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d’iniquité; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.

Car le péché n’aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce.

Quoi donc! Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce? Loin de là!

Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice?

Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.

Ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice. – Je parle à la manière des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. -De même donc que vous avez livré vos membres comme esclaves à l’impureté et à l’iniquité, pour arriver à l’iniquité, ainsi maintenant livrez vos membres comme esclaves à la justice, pour arriver à la sainteté.

Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l’égard de la justice. Quels fruits portiez-vous alors? Des fruits dont vous rougissez aujourd’hui. Car la fin de ces choses, c’est la mort.

Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle.

Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. »

(La Bible, lettre de Paul aux Romains, chapitre 6)

 

« Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints.

Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance; qu’on entende plutôt des actions de grâces. Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n’a d’héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.

Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.

N’ayez donc aucune part avec eux. Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!

Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité.

Examinez ce qui est agréable au Seigneur; et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret; mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière.

C’est pour cela qu’il est dit: Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d’entre les morts, Et Christ t’éclairera. Prenez donc garde de vous conduire avec circonspection, non comme des insensés, mais comme des sages; rachetez le temps, car les jours sont mauvais. C’est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur.

Ne vous enivrez pas de vin: c’est de la débauche. Soyez, au contraire, remplis de l’Esprit; entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur; rendez continuellement grâces pour toutes choses à Dieu le Père, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, vous soumettant les uns aux autres dans la crainte de Christ. »

(Lettre de Paul aux Ephésiens 5, 3-21)

 

« Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.

Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s’en alla, et se cacha loin d’eux. »

(Evangile selon Jean 8, 12 et 12, 36)

 

« Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! a fait briller la lumière dans nos coeurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. »

(1e lettre de Paul aux Corinthiens 4, 6)

 

« Jésus répondit: N’y a-t-il pas douze heures au jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne trébuche point, parce qu’il voit la lumière de ce monde; mais, si quelqu’un marche pendant la nuit, il trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui. »

(Evangile selon Jean 11, 9-10)

 


« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres? »

(1e lettre de Paul aux Corinthiens 6, 14)

 

« Celui qui dit qu’il est dans la lumière, et qui hait son frère, est encore dans les ténèbres. Celui qui aime son frère demeure dans la lumière, et aucune occasion de chute n’est en lui. »

(1e lettre de Jean 2, 9-10)

 

« Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. Mais la plupart d’entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu’ils périrent dans le désert.

Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d’exemples, afin que nous n’ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu.

Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d’eux, selon qu’il est écrit: Le peuple s’assit pour manger et pour boire; puis ils se levèrent pour se divertir.

Ne nous livrons point à l’impudicité, comme quelques-uns d’eux s’y livrèrent, de sorte qu’il en tomba vingt-trois mille en un seul jour.

Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par les serpents.

Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d’eux, qui périrent par l’exterminateur.

Ces choses leur sont arrivées pour servir d’exemples, et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous qui sommes parvenus à la fin des siècles.

Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber!

Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.

C’est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l’idolâtrie.

Je parle comme à des hommes intelligents; jugez vous-mêmes de ce que je dis. La coupe de bénédiction que nous bénissons, n’est-elle pas la communion au sang de Christ? Le pain que nous rompons, n’est-il pas la communion au corps de Christ? Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain. Voyez les Israélites selon la chair: ceux qui mangent les victimes ne sont-ils pas en communion avec l’autel?

Que dis-je donc? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu’une idole est quelque chose? Nullement. Je dis que ce qu’on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons. Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur? Sommes-nous plus forts que lui?

Tout est permis, mais tout n’est pas utile; tout est permis, mais tout n’édifie pas.

Que personne ne cherche son propre intérêt, mais que chacun cherche celui d’autrui.

Mangez de tout ce qui se vend au marché, sans vous enquérir de rien par motif de conscience; car la terre est au Seigneur, et tout ce qu’elle renferme. Si un non-croyant vous invite et que vous vouliez y aller, mangez de tout ce qu’on vous présentera, sans vous enquérir de rien par motif de conscience. Mais si quelqu’un vous dit: Ceci a été offert en sacrifice! n’en mangez pas, à cause de celui qui a donné l’avertissement, et à cause de la conscience. Je parle ici, non de votre conscience, mais de celle de l’autre. Pourquoi, en effet, ma liberté serait-elle jugée par une conscience étrangère? Si je mange avec actions de grâces, pourquoi serais-je blâmé au sujet d’une chose dont je rends grâces?

Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. Ne soyez en scandale ni aux Grecs, ni aux Juifs, ni à l’Eglise de Dieu, de la même manière que moi aussi je m’efforce en toutes choses de complaire à tous, cherchant, non mon avantage, mais celui du plus grand nombre, afin qu’ils soient sauvés. »

(1e lettre de Paul aux Corinthiens, chapitre 10)

 

« Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas.

Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent. Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux.

Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes. S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.

Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur. Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.

Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »

(lettre de Paul aux Romains 12, 14-21)

 

« Nous vous en prions aussi, frères, avertissez ceux qui vivent dans le désordre, consolez ceux qui sont abattus, supportez les faibles, usez de patience envers tous.

Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous.

Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses, car c’est à votre égard la volonté de Dieu en Jésus-Christ.

N’éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; abstenez-vous de toute espèce de mal.

Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ! Celui qui vous a appelés est fidèle, et c’est lui qui le fera. »

(1e lettre de Paul aux Thessaloniciens 5, 14-24)

 

_____________

La vie étant remplie d’écueils, il s’agit d’être vigilant.

Jusqu’au BUT : la terre promise, l’éternité dans la présence de l’Eternel-Dieu.

Lisez la Bible, la Parole de Dieu, votre avenir en dépend !

L’enjeu – Fausses pistes – Case départ – La bonne piste – La cléGarder le capEcueils –> Terre en vue

Nick Vujicic devant 800 000 personnes à Kiev en Ukraine en octobre 2017


Nick Vujicic célèbre évangéliste international sans bras ni jambe a partagé un message d'encouragement à Kiev en Ukraine devant 800 000 personnes. On relate que 400 000 personnes ont fait répondu à un appel.

Pendant la journée, les chrétiens sont allés à la rencontre des habitants de la capitale sur la plus grande place de Kiev. Le soir, après des intermèdes musicaux.
Voici ce qu'écrit Nick Vujicic sur cet événement :  Le plus grand événement que notre équipe ait vu, et peut-être le plus grand événement jamais organisé en Europe.

Né sans bras ni jambes, Nick Vujicic a très tôt pensé au suicide à cause de ses différences et des défis causés par son handicap. Mais il préfère désormais compter ses bénédictions. Il est aujourd’hui marié, père de deux enfants et parcourt le monde pour témoigner de l’amour de Jésus et sa Bonne Nouvelle. L’équipe de l’évangéliste, qui prône d’adoption d’un «autre regard sur la vie», dénombre un total d’un million de conversions à l’issu de ses interventions.
On peu signaler que l'Ukraine était il y a 30 ans un pays communiste. La religion était interdite. Les chrétiens étaient persécutés et surveillé par le KGB. L'ONG qui soutient les chrétiens persécutés avait à l'époque lancé une campagne : 10 ans de prière pour les pays communites.
Voici une vidéo du précédent passage de Nick à Kiev en septembre. Ce rassemblement avait réuni 160 000 personnes.



Facture de docteur et système de santé en Suisse



En Suisse les factures de docteurs ressemblent aux fiches de salaire françaises. Ci-dessus une facture d'une consultation trés basique. La prestation est détaillée à l'extréme par tranche de 5mn. Ici on voit que laconsultation pour une petite grippe avec un peu de fièvre a duré 15mn et qu'il y a eu un petit examen de base. Le tout a couté 106.65Fr soit presque 100€.

Ce prix n'est pas remboursable car la franchise de l'assurance maladie est de 2500Fr. Cela signifie qu'il faut avoir des dépenses supérieures à 2500Fr pour commencer à avoir une remboursement. Si les dépenses sont de 2700Fr par exemple, le remboursement se fera sur la base des 200Fr. Autrement dit ici en Suisse on paye chaque année des assurances toujours plus chères sans recevoir le bénéfice.

La conséquence est que le patient va aller chez le médecin vraiment si il en besoin, si il est vraiment malade. Il faut aussi noté que de nombreux généralistes ne prennent plus de nouveaux patient. Il est parfois difficile de simplement trouver un médecin quand on est malade.

Conclusion : Le système de santé suisse que certain qualifient de meilleur au monde est trés cher et n'offre aucun remboursement pour des maladies basiques (grippe) quand on a la chance de trouver un docteur qui nous acceptent. A coté de cela chaque année le prix des assurances maladie augment chaque année beaucoup plus que l'inflation. Les assurances sont obligatoire et comme on n'en bénéficie pas, on peut considérer cela comme des impôts.

Il n'y a pas d'assurance pour les dents.